#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Sri Lanka : La SLEF, ou l’éveil du tourisme responsable

| 23 juin 2013 • Mis à jour le 03.07.2013 à 7h47
         

Le Sri Lanka est un paradis naturel d’Asie du Sud. Elégamment située au sud de l’Inde dans l’immensité de l’Océan indien, elle est une île au passé tourmenté qui jouit d’une richesse culturelle unique dans le continent asiatique.

Sa multitude de sites bouddhistes parfaitement préservés, l’héritage fascinant de la période coloniale (celle que l’on nommait jadis Ceylan fût conquise par les portugais, les danois puis les britanniques) et les couleurs étincelantes des temples hindous attirent le voyageur en quête d’histoire.

 

Site historique au nord de Kandy @Jeff Petry

Site historique au nord de Kandy @Jeff Petry

 

Ceylan : le réveil

Pourtant, l’histoire du Sri Lanka est entachée de près de 30 années de guerre civile qui ont considérablement ralenti le développement économique du pays. Depuis la fin de la guerre en 2009, l’île connaît un nouveau départ. L’ancienne Ceylan se veut optimiste et l’avenir semble serein pour l’économie du pays.

L’activité touristique qui avait souffert du conflit armé et du tsunami meurtrier de 2004 jouit d’un réveil inattendu. Le célèbre guide de voyages Lonely Planet a élu le Sri Lanka comme la destination N°1 à visiter en 2013. Compte tenu des multiples attraits touristiques de l’île, on peut comprendre son engouement.

Un Hotspot de la biodiversité

La biodiversité du Sri Lanka n’a pas à rougir de la concurrence: avec sa diversité exceptionnelle de paysages et d’espèces animales et végétales souvent endémiques, le pays dispose de la biodiversité la plus dense d’Asie (en termes de nombre moyen d’espèces par km²). Ainsi, le Sri Lanka est considéré comme un point chaud – ou “Hotspot” – de la biodiversité. Son climat tropical offre des températures appréciées sur ses magnifiques plages sauvages, paradis du voyageur recherchant le farniente.

Les parcs nationaux et aires protégées du Sri Lanka peuvent être considérés comme la base de l’écotourisme sur l’île. Le Parc National de Yala, par exemple, offre des opportunités de safari unique au monde. On y observe sans difficulté des dizaines d’éléphants, des centaines d’oiseaux et le légendaire jaguar. Pourtant, ces zones protégées sont le thêatre d’un enjeu crucial pour l’avenir de l’île. Le tourisme de masse menace de bouleverser la beauté naturelle du Sri Lanka. L’écotourisme est-il la solution?

Eléphants - Parc National de Uda Walawe @Jeff Petry

Eléphants – Parc National de Uda Walawe @Jeff Petry

L’enjeu du tourisme responsable

Le tourisme responsable – ou écotourisme – est encore relativement peu représenté sur l’île. Pourtant il existe, et son potentiel est à souligner. De “nombreuses” communautés pauvres vivent encore au Sri Lanka. L’écotourisme permet d’offrir des revenus durables à ces familles, et bénéficie prioritairement aux communautés, contrairement au tourisme de masse dont les fonds sont d’abord reversés aux sociétés privées. Le tourisme responsable répond aux enjeux de la conservation: il éduque le voyageur au respect de l’environnement et promeut les énergies renouvelables à chaque étape du voyage. Aussi, une part des bénéfices est utilisée pour financer des projets de conservation et préserver l’héritage culturel de l’île.

Communauté du Sri Lanka @ Jeff Petry

Communauté du Sri Lanka @ Jeff Petry

 

Une fondation d’avenir

Au Sri Lanka, l’unique réseau de tourisme responsable est développé par la Sri Lanka Ecotourism Foundation (SLEF), une association à but non lucratif fondée en 1998 pour stimuler le tourisme respectueux des hommes et de la nature.

Son président, M. Palitha Gurusinghe, a un siège d’administrateur à la TIES (The International Ecotourism Society), l’organisation internationale veillant à la gestion de l’écotourisme. Il a entrepris bon nombre d’actions bénéfiques pour le pays: projets de tourisme solidaire avec les communautés pauvres et les victimes du Tsunami, création d’un comité de recherche pour la gestion d’un tourisme durable, mise au point d’un standard d’écolodge efficient, création d’une certification nationale d’écotourisme et développement des énergies renouvelables parmi les communautés pauvres (essentiellement à base d’énergie solaire).

Tourisme communautaire avec la SLEF @ Jeff Petry

Tourisme communautaire avec la SLEF @ Jeff Petry

 

Aujourd’hui, l’association veut participer à l’essor de l’écotourisme à travers l’ensemble des pays d’Asie via l’initiative “The Region” (TRI). Elle a été récompensé plusieurs fois par des prix prestigieux, dont le prix présidentiel en 2010 pour “contribution exceptionnelle au tourisme au Sri Lanka” et le prix du “meilleur modèle de projet de tourisme communautaire” aux Sri Lanka Tourism Awards 2012. L’association permet au voyageur responsable de réaliser son itinéraire pour vivre l’aventure au plus près des locaux en ayant l’assurance que son voyage réponde aux critères de l’écotourisme. La SLEF a son tour opérateur, Sri Lanka Ecotours, qui propose des itinéraires dans l’ensemble de l’île. Aussi, elle est en train de mettre en place des offres de volontariat au coeur des communautés locales…à bon entendeur!

Logo de l'association Sri Lanka Ecotourism Foundation @SLEF

Logo de l’association Sri Lanka Ecotourism Foundation @SLEF

Les différents projets de l’association peuvent être consultés sur le site http://www.ecotourismsrilanka.net. Pour toute information, donation ou demande de voyage ou de volontariat, il est possible de contacter la SLEF via l’adresse de courriel sleco@sltnet.lk

 


Sri Lanka : La SLEF, ou l’éveil du tourisme responsable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Timothy Dhalleine
Passionné d'art (musique, écriture, réalisation audiovisuelle, etc.) et de voyages, j'ai eu l'occasion de voyager plusieurs mois en Allemagne, en Espagne, en Australie, au Maroc, en Equateur, au Pérou, au Sri Lanka et actuellement au Chili. Engagé dans l'écologie, je souhaiterais travailler pour l'écotourisme/le tourisme responsable à l'étranger. Aussi, j'estime que la découverte de cultures est un moyen incroyable d'en apprendre sur soi-même en découvrant l'autre. "Pour changer le monde, commence par te changer toi-même".
Facebook

Les 5 derniers articles de Timothy Dhalleine

Voir tous les articles de

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Cinquième Bourse AVI International : c'est parti ! la Bourse AVI International a pour objectif d'aider des projets de voyages solidaires à voir le jour. L'avis de VOYAGEONS-AUTREMENT...

Donnez du sens à vos voyages avec Terdav Vous voulez connaître un véritable échange avec la population locale ? Dépasser le cadre du tourisme en apportant vos compétences ? Terres d'Aventure vous propose trois voyages...

Le Sri Lanka vu de l'intérieur nous avons pu expérimenter durant 6 mois une agriculture ancestrale, une biodiversité unique au monde, des plantations de thé au quotidien parfois difficile, des marchés embaumés...

Continents Insolites Depuis janvier 2011, Terra Incognita est devenu Continents Insolites. Le nom change mais l’expérience et les valeurs restent....

Lune de Miel éco-responsable - Un Voyage de noce 100% engagé avec Vision Ethique Vision Ethique, reverse 3% du prix de chaque voyage à des projets d'aide au développement couvrant les domaines de la santé, de...

Asie L'Asie est délimitée par l'océan Arctique au nord, l'océan Pacifique à l'est, l'océan Indien au sud, l'océan Indien (mer Rouge) au sud-ouest, l'océan Atlantique (mer Méditerranée et mer Noire) et la mer Caspienne...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda