logo et baseline voyageons-autrement
séjours et de loisirs dans le domaine du tourisme responsable et durable

Retour sur la première édition du Festival International du Tourisme d’Angers

| 6 juillet 2017 • Mis à jour le 06.07.2017 à 15h58
Thèmatique :  Initiative régionale   Territoire 
         

Démarrage en douceur pour cette première édition du Festival International du Tourisme d’Angers à l’initiative de l’Université d’Angers (ESTHUA) et avec le soutien d’AngersTourismLab. Malgré la diversité des manifestations proposées, il semble que le grand public ait eu du mal à s’y retrouver entre un salon du livre et du voyage plutôt grand public et différents cycles de conférences animés principalement par des chercheurs. Dommage car il n’est pas si fréquent qu’un festival de tourisme choisisse pour thématique le développement durable, et ce à l’aulne de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement décrétée par l’Organisation Mondiale du tourisme (OMT) en 2017. Il n’en reste pas moins que l’élan est donné et après l’Indonésie, invité d’honneur de cette édition, ce sera au tour du Québec d’être sur le devant de la scène pour le FIT 2018.

Angers Colloque

Conférence Palais des Congrès d’Angers@DR

Une multiplicité de conférences et tables rondes

Journée professionnelle, cycles de conférences grand public avec le développement durable en ciment fédérateur mais aussi, colloque plus spécialisé sur l’Indonésie, il y avait pléthore de choix pour cette première édition du FIT. Parmi les thèmes abordés concernant l’Indonésie, un panel d’interventions était centré sur les effets sociaux du tourisme sur les populations locales et les pays hôtes. Or ce dernier a surtout visé à multiplier les exemples hors Indonésie des initiatives touristiques dans le sens d’un mieux-être pour les pays hôtes, avec par exemple une allocation sur les Green Campus du Canada qui permet aux étudiants en hôtellerie d’être conscientisés en amont sur les sujets de l’environnement. Autre intervention intéressante, celle d’Emmanuel Blanc, directeur de Terre de Sel à Guérande, qui a conté le modèle vertueux de son entreprise qui soutient producteurs et marais salants en organisant des sorties découvertes guidées à pied autour des salines, encadrées par des paludiers et naturalistes, un exemple tout à fait transférable à l’Indonésie, qui ne manque pas de ressources locales aptes à intéresser les touristes. Enfin, Gilles Béville, Président de l’ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire), a rappelé l’esprit de son réseau qui vise à regrouper des voyagistes et opérateurs engagés, où au-delà du voyage, le tourisme est aussi un levier de développement local, et un biais pour aller à la rencontre de l’autre.

FITs ANGERS

Exposition “Bronzer en Chine”@DR

La Chine en filigrane

En sus, au-delà de l’Indonésie, un partenariat avec l’Institut Confucius des Pays de la Loire d’Angers a permis à la Chine d’avoir également une bonne place au sein du festival. Outre un cycle de conférence axé sur « les Chinois dans le sud » avec les conférences passionnantes de Xavier Aurégan (docteur en géographie-géopolitique – IFT) et d’Hicham Rouibah (Paris-Diderot – EHESS) sur la Chine-Afrique, une exposition « Bronzer en Chine,  les Chinois à la plage en Chine » proposée par Benjamin Taunay (ESTHUA)  et Christophe Guibert (ESTHUA) a permis de revenir en photos puis en mots sur les usages de la plage, notamment dans l’île de Hainan qui, après avoir été une terre d’exil, forme de Sibérie du sud, s’est entièrement dédiée à l’accueil des touristes asiatiques et notamment à la déferlante d’un tourisme aisé des classes moyennes chinoises. L’occasion entre autres de découvrir le facekini, forme de burkini faciale pour éviter de prendre le soleil, ou de réaliser qu’en Chine, la plage « utile » est au bord de l’eau, pas question de bronzer, sauf exceptions…

Plage en chine

Le facekini en Chine@DR

Le FIT au plus près des habitants

Au-delà des principaux évènements concentrés au Palais des Congrès d’Angers, soit les conférences et le salon du livre et des voyages, le FIT avait aussi prévu un programme « hors les murs ». Plusieurs cafés du centre-ville ont ainsi accueilli des auteurs venus présenter leurs ouvrages à l’image d’Emmanuelle Peyvel (Université de Bretagne Occidentale) pour L’invitation au voyage, Géographie postcoloniale du tourisme au Việt Nam. (Lyon, ENS éditions) et de Michel Picard (CNRS- EHESS-INALCO, Paris) pour Kebalian. La construction dialogique de l’identité balinaise. (Cahiers d’Archipel). Un marché artisanal avec des stands de produits indonésiens s’est également tenu aux Salons Curnonsky, également des spectacles gratuits de musique et danses javanaises ou de Bali. Plusieurs écoles primaires ont également reçu des auteurs venus présenter leurs ouvrages dans le cadre des activités périscolaires. Enfin, le jeudi soir, le cinéma Les 400 coups a organisé une projection-débat autour du film “Mange, prie, aime” de Ryan Murphy afin de revenir sur les clichés du tourisme dans les pays du Sud.

Angers

Rencontre scolaire lors du FIT@DR

En guise de conclusion

Malgré tous ces efforts et cette multiplicité de manifestations, malgré cette volonté affichée de l’Université d’Angers d’en faire un évènement fédérateur dans l’esprit des grands festivals comme Saint-Dié-des-Vosges pour la géographie, cette première édition du Festival International du Tourisme d’Angers n’a pas encore totalement rencontré son public. Et au-delà du grand-public, on peut notamment regretter que les étudiants, pris entre partiel et stage, n’ait pas pu être plus associés à l’évènement. Dommage aussi que certaines conférences et tables rondes n’aient rassemblé que des chercheurs et n’aient pas su s’ouvrir à la multiplicité des acteurs du tourisme où des points de vu plus percutants auraient mérités d’être entendus. Mais envers et contre tout, il faut reconnaitre aux organisateurs l’immense mérite d’avoir organisé un évènement sur un secteur, le tourisme, trop souvent oublié. Dernier clin d’œil, celui de Rémi Knaffou (CNRS), l’un des Grand Témoin de cette première édition du FIT qui, pour avoir été à l’origine du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges qui a connu dès son origine un immense succès, a regretté que la ville d’Angers ne s’empare pas plus d’un évènement qui pourrait vraiment devenir une date marquante pour toute une région. Prochain défi lors du prochain FIT 2018 avec le Québec !

———————–

http://blog.univ-angers.fr/fit2017/

http://www.voyageons-autrement.com/angers-lance-la-premiere-edition-du-festival-international-tourisme


Retour sur la première édition du Festival International du Tourisme d’Angers | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Informations utiles pour voyager

L’envolée d’Icare La 2e édition d’Icare, festival du tourisme responsable de Brive a vraiment marqué l’envolée de la manifestation. Pendant trois jours, les 28, 29 et 30 octobre, professionnels, responsables,...

Moi, Joshua Slocum, navigateur solitaire   En 1899, Joshua Slocum rédige le récit de son voyage à bord du Spray, un tour du monde à la voile qu’il a réalisé entre 1895 et 1898. Ce récit, d’abord publié en feuilleton...

Rendez-vous à l’Ecole Internationale de Manosque L’Ecole Internationale « Provence – Alpes – Côte d’Azur - de Manosque accueillera la Grande Journée Multimédia du Tourisme Durable le 21 novembre prochain, un lieu...

Au coeur du Kissavos La région du Kissavos, dont le sommet culmine à 1978 mètres, alterne massifs montagneux et collines agricoles, des terres riches et riantes ponctuées de petits villages qui regardent la mer....

Sur les traces de Casse-Noisette A l’aube de noël, les voyages vers l’au-delà se transforment parfois en voyages intérieurs, à l’image du « Petit théâtre de Casse-Noisette », qui nous amène sur les traces de Clara...

Les nids perchés du domaine des Galants Agrippés aux troncs de chênes centenaires, trois nids vous attendent au cœur d’une forêt paisible de Puisaye. La Puisaye, aux confins de l’Yonne et de la Nièvre, c’est là...

Le RDV du voyage sur mesure au coeur de Paris

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda