#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Rencontre avec Ignace Schops, prix nobel vert

| 8 octobre 2014 • Mis à jour le 08.10.2014 à 11h30
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Formations   Portrait 
         

Le flamand Ignace Schops est un personnage emblématique de la protection de la biodiversité et du développement durable au niveau belge mais aussi mondial. Ambassadeur pour Al Gore (1), membre du conseil de la fédération Europarc, membre du Club de Rome (Europe) (2), récompensé « commandant de la couronne » par le roi Philippe I de Belgique, il accumule les titres et les fonctions. Mais sa plus grande reconnaissance a été de recevoir le « Goldman Environemental Prize », le prix Nobel Vert grâce à son travail pour la création du « Modèle (Re)connection » (3). Un système pour (Re)connecter la société avec son patrimoine naturel, modèle maintenant utilisé et reconnu à l’échelle internationale.
Directeur du parc « Hoge Kempen » ou « Haute Campine » (4), seul et unique parc national en Belgique, Ignace et son équipe ont transformé en 20 ans cet ancien territoire minier en véritable joyau naturel.
VA le rencontre à Bruxelles, durant l’Université d’été « Croissance Verte et Voyagisme », co-organisé par le parc national de la Haute Campine.

ignace schops

Ignace Schops

VA / Ignace Schops, vous avez une expérience professionnelle dans les secteurs de la biodiversité et du développement durable. Comment êtes-vous arrivé à lier ces deux secteurs avec le tourisme ?

« Un aspect très important de mes fonctions, est cette approche holistique de notre environnement. Si vous voulez protéger la biodiversité, vous devez inclure toutes les parties prenantes. Le tourisme met en valeur la biodiversité car il peut amener un sentiment d’appartenance aux personnes, si le projet touristique est bien conçu et réalisé. J’envisage le tourisme comme un instrument de mise en valeur de la biodiversité. »

VA/ Y-a-t-il un modèle gagnant pour combiner biodiversité et développement du tourisme ?

« Le modèle (Re)connection que j’ai créé avec mon équipe permet comme son nom l’indique, une mise en relation de l’homme avec le patrimoine naturel. Ce modèle peut être utilisé dans tous types de milieux et tous types de cultures et pays. Ce sont les personnes du territoire qui évaluent leurs objectifs en termes de durabilité, de patrimoine, de biodiversité. Je le définis comme un modèle énergétique et holistique qui pousse à travailler ensemble et inclut tous les acteurs de chaque territoire. Le modèle (Re)connection est universel ! »

Participants de l'Université d'été au parc Haute Campigne

Participants de l’Université d’été au parc de la Haute Campine

VA/ Il y une vingtaine d’années, vous avez participé activement au développement du premier et unique parc national en Belgique dans une région très particulière puisque anciennement très industrielle. Vous avez réalisé un magnifique travail et vous avez été récompensé pour cela.
Aujourd’hui, feriez-vous les choses différemment ?

« C’est une excellente question…. Non, je ne pense pas. Finalement, j’ai fait des choses ordinaires mais je les ai très bien faites. Je pense que tout est une question d’énergie, de permettre de faire remonter les expériences de terrain et bien sûr s’entourer de personnes compétentes. Honnêtement, je pense travailler avec la meilleure équipe du monde ! Nous formons un groupe où les idées germent mais aussi poussent et grandissent ! Nous n’avons jamais été obligés de créer un parc national. Nous l’avons fait car nous le voulions et y croyions. Maintenant, nous sommes fiers d’avoir créés un modèle, une expérience mise à disposition de tous. »

VA/ Une autre grande fierté – succès ?

« Quand nous avons créé le parc, nous voulions rendre la nature sexy ! Nous souhaitions que cela soit une histoire d’amour entre les personnes, les visiteurs et la nature.
En 2006, quand nous avons ouvert le parc au public, j’ai reçu un appel de la fédération belge des boulangeries. Ils étaient tellement heureux du projet qu’ils nous ont apporté durant 9 mois (le temps d’une grossesse) 5 pâtisseries par semaine pour l’équipe. La presse locale appelle désormais « NOTRE parc » le “Hoge Kempen”…. Ces expériences sont les plus belles choses qui puissent m’arriver et j’en suis très fier. »

(1) Al Gore: http://www.algore.com/)

(2). Club de Rome: http://www.clubofrome.org

(3) Modèle (re)connection et information sur Ignace Shops http://en.wikipedia.org/wiki/Ignace_Schops

(4) Parc National de Haute Campine


Rencontre avec Ignace Schops, prix nobel vert | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Marie Secrétant
Je travaille actuellement comme coordinatrice du réseau européen European Alliance for Responsible Tourism and Hospitality à Bruxelles. Je suis engagée pour un tourisme respectueux des communautés d'accueil et des territoires qui incluent l'enrichissement culturel, économique, environnemental et social autant pour la population réceptrice que pour le visiteur. La durabilité, la responsabilité et la solidarité sont pour moi trois valeurs clés qui doivent être intégrées dans le tourisme. Je suis une voyageuse sans fin et le mouvement, la vie, la différence sont des moteurs de motivation. J'ai habité dans plusieurs pays tels que l'Espagne, l'Italie, l'Angleterre, le Mexique, le Vietnam et maintenant la Belgique et j'en ai partiellement découvert tant d'autres en tant que voyageuse, qui je l'espère fut le plus responsable possible.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

La Catalogne, une destination pleine de ressources Communauté autonome espagnole et frontalière de la France, la Catalogne est célèbre pour ses plages de sable et sa capitale, Barcelone. En 2013, plus de 16 millions...

Du Vercors aux confins de l’Europe avec GRAND ANGLE ! Après 34 ans de passions fourmillantes à organiser des voyages à pied, à vélo, à ski nordique, en raquette voire en kayak de mer…, Grand Angle retrouve un nouveau...

La Fédération EUROPARC ONG créée en 1973, la Fédération Europarc représente tous les types d'espaces protégés d'Europe, notamment les Parcs naturels. Son objectif est resté le même depuis tout ce temps : faciliter...

Cévennes écotourisme, nominé des trophées du tourisme responsable Catégorie : Territoire Depuis 10 ans, l'association Cévennes écotourisme rassemble des professionnels du tourisme, travaillant sur le territoire...

Focus sur le premier office de tourisme labellisé CETD de France Le 18 mars dernier se tenait la journée du tourisme solidaire organisée par l'IPAMAC, l'association regroupant les dix Parcs naturels du Massif Central....

Cévennes évasion : sport, tourisme et nature au programme ! Basée à Florac, au cœur du Parc National des Cévennes, l'agence de voyages Cévennes évasion est spécialisée dans les randonnées et sports de nature. Menée...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Green growth and travelism

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda