#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Raphaël Grandeau, lauréat de la 6 édition de la bourse AVI International

| 24 juin 2016 • Mis à jour le 05.07.2016 à 13h49
Thèmatique :  Acteur privé   Portrait   Projet solidaire 
         

Lauréat de la 6e édition de la bourse AVI International, Raphaël Grandeau n’a malheureusement pu être présent à la soirée de remise des prix du lundi 13 juin au Luminor, qui a également consacré deux autres projets et permis de découvrir Mustang, magnifique documentaire de Corinne Glowacki. Raphaël, représenté ce soir là par un camarade, a remporté l’adhésion du jury avec son projet de fabrication d’outils à traction  animale pour la culture de la patate  en Bolivie. Son objectif : concevoir et fabriquer un outil agricole tracté par des  bœufs permettant la culture et récolte de la pomme de terre (dite «papa») sur l’altiplano bolivien où cette culture familiale représente un véritable enjeu alimentaire.

Lauréat Bourse Avi

Raphaël Grandeau@DR

Une année de césure pour des projets qui font sens

Lorsque l’on demande à Raphaël Grandeau pourquoi il a choisi la Bolivie pour ce projet d’ingénierie agricole, il explique avec simplicité qu’il a toujours été attiré par cette région du monde. Des origines asiatiques côté maternel lui avaient déjà ouvert les portes de l’Asie, d’autres voyages l’avaient amené à découvrir les Etats-Unis, l’Europe, au tour de l’Amérique du sud et de la Bolivie ! Il faut dire que le jeune homme est curieux du monde et des autres. Elève ingénieur à l’Ecole des Mines, il est au cœur d’une année de césure avant de terminer sa formation (la 3e année), qui lui a permis de développer des projets qui lui tiennent à cœur : « L’Ecole des Mines nous donne cette possibilité de faire un an de césure à condition de sortir de l’Hexagone, cela m’a permis de suivre un projet de Recherche et Développement pour AREVA en Allemagne, le développement d’un nouveau type de batterie électrique. Puis, j’ai passé quelques mois en Guadeloupe autour de la conception d’un barrage pour des problématiques d’accès à l’eau. Ce dernier projet bolivien me permet de réfléchir à la question de l’accès aux ressources alimentaires, à l’agriculture, la nutrition. »

Bourse Avi

Labourage d’un champs sur les hauteurs@FR

C’est par une amie que Raphaël voit s’esquisser un début de projet. Elle est partie travailler sur la reforestation pour le gouvernement bolivien et en parle à Raphaël, qui commence à explorer cette piste. Peu à peu, il prend connaissance de la situation générale, se rapproche de l’ambassade de France sur place, contacte quelques associations et découvre finalement Andes Fertiles, une association de coopération internationale franco-bolivienne qui coopére avec la Fundacion para la Niñez (FAN), une association locale travaillant avec la communauté Aymara,  petite communauté d’agriculteurs située sur l’altiplano bolivien. Sur place, la FAN emploie trois Boliviens, un directeur et deux techniciens, qui participent à des missions spécifiques en lien avec les communautés (assainissement, problématique de l’eau, etc). Raphaël prend contact avec la FAN, se renseigne sur les besoins précis de la communauté, leur mode de vie, leurs techniques agricoles, et peu à peu, découvre l’importance de la pomme de terre, véritable enjeu alimentaire dans la région.

Bourse Avi

Champs de pommes de terre en fleur@DR

Transmission de savoirs et de techniques

Le projet se construit alors autour de ce constat, et consistera à concevoir un prototype d’outils à traction animale pour faciliter cette culture de la patate, un outil agricole tracté par des bœufs. Missionné par Andes Fertiles pour la FAN, Raphaël va pouvoir à nouveau mettre en pratique ses connaissances en ingénierie. Reste à lever quelques fonds pour financer son voyage, et la bourse AVI arrive alors à point nommé, d’autant qu’il est difficile pour les élèves de l’Ecole des Mines de trouver des bourses adaptées à leurs projets. « J’avais très envie de faire ce projet mais en tant qu’élève de l’Ecole des Mines, nous dépendons du ministère de l’Industrie et non de l’Education et beaucoup de bourses nous sont fermées. Heureusement, la bourse AVI correspondait parfaitement à mon projet. En plus, je parle espagnol, je vais donc pouvoir me débrouiller sur place, d’autant que je serai toujours accompagné des techniciens de la FAN qui eux parlent aussi les langues locales. »

Le départ est donc prévu courant juin, ce qui explique que Raphaël n’ait pu être présent le 13 juin… Le séjour sur place durera deux mois, un séjour unique, le temps de concevoir le prototype puis de le coconstruire. Objectif : apporter une expertise pour que les techniciens sur place soient à même de fabriquer d’autres outils agricoles pour les communautés qui exprimeraient un tel besoin. Il ne s’agit donc pas d’amener un outil tout fait mais de faire avec les moyens du bord, les matériaux locaux, afin que ce soit abordable pour les communautés et qu’elles puissent se réapproprier les techniques.  Raphaël est donc le lien qui initiera le développement de ces outils dans l’espoir que cela se perpétue, avec peut être aussi dans l’avenir le développement d’autres outils. Un projet humaniste et constructif qui donne un beau relief à la bourse AVI !

Pour les curieux
AVI International: Assurance voyage et assistance à l’étranger
http://www.voyageons-autrement.com/destination/amerique-du-sud/
http://www.voyageons-autrement.com/destination/amerique-du-sud/bolivie/


Raphaël Grandeau, lauréat de la 6 édition de la bourse AVI International | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les inscriptions sont ouvertes pour la bourse AVI Voyageurs solidaires, la 8eme bourse AVI est pour vous...

Les trois lauréats de la Bourse AVI 2017 dévoilés par le jury… Cette année encore, nombreux ont été ceux, étudiants, duos, ou voyageurs en solo, à tenter de décrocher la Bourse AVI 2017, 103 dossiers au total,...

Sixième édition de la bourse AVI International du voyage solidaire Pour sa sixième édition, la bourse AVI international du voyage solidaire s’ouvre à la Belgique et à la Suisse. Les projets sélectionnés devront...

Cinquième Bourse AVI International : c'est parti ! la Bourse AVI International a pour objectif d'aider des projets de voyages solidaires à voir le jour. L'avis de VOYAGEONS-AUTREMENT...

Édition 2014 de la Bourse AVI du Voyage Solidaire A 7 jours de la date limite d'envoi des candidatures, il ne faut plus perdre une minute si comme Frédéric, Pauline et Jean-Michel les lauréats 2013, vous souhaitez décrocher...

Cap sur l’Amérique latine pour la 6 édition de la bourse AVI International Il semblerait qu’année après année, le jury de la bourse AVI ait un petit faible pour l’Amérique Latine voire même le Pérou.... Déjà,...

La feuille de chou du tourisme durable
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda