#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

4/1 – Présentez-nous une action concrète d’aide au développement local ?

| 17 juin 2009 • Mis à jour le 22.06.2009 à 14h50
         

Philippe Falbet : Il faudrait des pages entières pour en présenter une seule. Chacune est unique et répond à des critères sociaux, historiques, environnementaux.
Voyage solidaire sur mesure à Madagascar
Prenons tout d’abord, un exemple de tourisme participatif avec la fondation de la communauté des Durikas, au Costa Rica, qui reçoit des individuels mais où nous proposons aussi des dates de circuit accompagné.
Le visiteur passe en 1h de la vallée à la cordillère de Talamanca et séjourne au minimum 5 nuits dans un village de chalets en bois, créé par des biologistes costariciens  vivant en autonomie. Ils protègent un couloir biologique fabuleux de 8 500 hectares. C’est une volonté locale de vouloir intégrer le visiteur aux activités afin de mieux les connaître : 
– le matin avec les villageois : Chèvrerie, potager, compost, plantes médicinales, reforestation,
– l’après midi : balades, baignade dans des cascades, cours très diversifiés.
Toutes les ressources des visites vont à des projets collectifs.
La Route des Voyages a des liens étroits avec la fondation depuis 2000. Plusieurs milliers d’euros ont été envoyés pour l’achat de terres dans la réserve puis un programme d’éducation à l’environnement des populations indigènes alentour.


4/1 – Présentez-nous une action concrète d’aide au développement local ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Philippe Falbet

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda