#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Park and view : le camping-car à la ferme !

| 13 août 2019 • Mis à jour le 13.08.2019 à 9h03
Thèmatique :  Acteur privé   Espaces protégés   Projet solidaire 
         

Fils d’agriculteur et camping-cariste de longue date, Grégoire Popineau s’est inspiré de son expérience pour créer une plateforme communautaire maline et dans l’air du temps : un site de location et de réservation d’emplacements pour camping-car qui relie le monde des agriculteurs à celui des camping-caristes. Une idée simple mais astucieuse, qu’il compte bien décliner à l’envie pour proposer toujours plus de liens entre voyageurs et agriculteurs et devenir aussi, qui sait, « le leader mondial de l’accès à la nature ».

camping car à la campagne

Park and view@DR

Tout est parti du terrain…

Avec des milliers de kilomètres au compteur à sillonner les routes d’Amérique, d’Afrique et d’Europe au volant du vieux camping-car de ses parents, Grégoire Popineau sait de quoi il parle ! Ce père de famille, amoureux de voyages et de grands espaces, a toujours entraîné sa tribu dans l’aventure et connait les besoins et contraintes de chacun… : «  Il me fallait débusquer des plages sauvages pour la maman, avec du réseau 4G pour la grande fille et de la sécurité et du confort pour la petit dernière. Et tout ça en étant « seuls au monde », en immersion complète dans la nature. » Il échafaude alors, une idée toute simple, mais très astucieuse, relier le monde des agriculteurs à celui des camping-caristes. Car au-delà d’être un voyageur au long cours, Grégoire Popineau est aussi fils d’agriculteur et connait bien les difficultés de la campagne, où l’on vit souvent dans des fermes isolées, avec peu de contacts extérieurs et une charge de travail colossale. « Récemment, lors d’une tournée de repérage pour Park and View, j’ai sympathisé avec un agriculteur qui m’a demandé si je connaissais les trois D. Dépôt de bilan, Divorce, Dépression… » .

concept park and view

Park and View@DR

Relier les mondes

Concrètement, Park and View vise à mettre en relation agriculteur et camping-caristes. Pour ces derniers, cela permet de trouver des emplacements sûrs, en pleine nature, avec souvent des vues magnifiques. « Plus besoin de tourner des heures pour trouver une place ! » Pour les agriculteurs, c’est l’opportunité de trouver un complément de revenu, quand on sait, qu’en Europe, un tiers des exploitants ont un revenu mensuel inférieur à 350 €. Il leur suffit alors d’aménager un espace suffisant (15m2 minimum) sans vis-à-vis, avec une vue dégagée, et de fixer leur prix de location, dont une petite partie sera reversée sous forme de commission à Park and View. La réservation et le paiement de l’emplacement passeront par une application pour smartphone, tablette et ordinateur. Pour l’heure, on en est au commencement, le site a ouvert il y a deux mois à peine, mais déjà, la communauté grossit : 1 500 agriculteurs convaincus, 100 emplacements validés, avec un objectif d’un millier d’ici la fin de l’été (une dizaine d’inscriptions par jour !). Quant aux tarifs, ils peuvent varier de 8 à 10 € pour une place sans commodités à une fourchette compris entre 20 et 40 € pour un emplacement plus aménagé (abri, tables, barbecue, etc.).

Grégoire Popineau@DR

Chaque jour une idée

Et tout va très vite ! La semaine dernière, Grégoire a traversé la France en deux-chevaux dans son horizontalité, entre Bordeaux et le Mont Blanc, allant à la rencontre des agriculteurs pour leur présenter son idée. Il avait déjà réalisé un Menton Biarritz et pense aussi à un Mulhouse-Point du Raz, autant de transversales pour donner une âme au projet, avec le fait d’arriver en vieille deudeuche, ce qui facilite le contact : « Mon message est simple, puisque mon idée leur prend à peine cinq minutes et qu’ils n’ont aucun argent à dépenser. Ainsi, malgré la période des foins, 75% des agriculteurs rencontrés m’ont dit oui et m’ont donné un quart d’heure pour me montrer l’emplacement auquel ils pensaient. » Et le fait de sillonner la France en tout sens a également fait bouger les lignes. « Je pensais que la première motivation des agriculteurs était le complément de revenus, en fait, ils sont en premier lieu intéressés par le partage de connaissance sur la nature et l’envie de rencontrer de nouvelles personnes. » Fort de ce constat, Grégoire Popineau a décidé d’aménager quelque peu son projet de départ, prévoyant plus d’interactions entre agriculteurs et camping-caristes quand ils le souhaitent (chacun pouvant actionner un voyant vert, ou rouge, en fonction de ses disponibilités) avec pour les agriculteurs, la possibilité de vendre des produits de la ferme, de proposer des paniers pique-nique voir même des  « expériences » telle cette femme qui fait des confitures ou du fromage de chèvre et qui peut initier les voyageurs de passage. Les idées fusent : proposer aussi des lieux de pique-nique privilégiés, créer des partenariats avec Accueil Paysan, Bienvenue à la Ferme ou Wikicampers, cette plateforme qui permet de louer des camping-cars à des propriétaires qui ne les utilisent pas toute l’année.

A la ferme@ParkAndView

Un modèle collaboratif et communautaire

Finalement, l’idée de base reste la souplesse et l’adaptation au besoin de chacun. « Le contact n’est pas obligatoire, un agriculteur peut aussi proposer un emplacement même s’il n’est pas là. Il suffit alors qu’il actionne son statut rouge. » Et Grégoire Popineau souhaite aussi entrainer des personnes qui ne faisaient pas de camping-car et qui, en louant un véhicule, découvriront le bonheur du nomadisme en pleine nature. Enfin, Park and View a aussi des visées plus humanistes. Par exemple, un grand fabricant de camping-car va bientôt offrir un véhicule aménagé permettant d’amener des enfants hospitalisés en vacances. Mais aussi, la jeune start-up souhaite ouvrir une partie de son capital à ses membres sous forme de token (actions de la société). « Notre entreprise a 100 millions de part social. J’aimerais offrir 51% du capital à ma communauté, dans une vision collaborative et partagée. Ainsi, dès qu’on a parrainé 25 emplacements, on reçoit une part sociale sous forme de token.  » Pour l’heure, c’est encore le début. Ils sont à peu près cinq par jour à louer des emplacements sur le site. « Pour être rentable, il nous faudrait 1000 locations par jour, d’autant qu’il s’agit de petits montants ». Cela n’empêche pas Grégoire Popineau de voir loin, d’imaginer chaque matin de nouvelles solutions. Déjà, des Chinois, des Japonais s’intéressent à son idée. Et pourquoi pas une nouvelle façon de découvrir les châteaux de la Loire en passant la nuit dans un camping car sur une colline, avec vue sur Chambord, et un panier pique-nique de produits locaux ? Tout est possible, pour celui qui a pour ambition de devenir le leader mondial de l’accès à la nature.

————- Aller plus loin———–

Site Park and View

 

A la ferme@ParkAndView

 

 

 

 

 

 


Park and view : le camping-car à la ferme ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Accueil paysan Franche-Comté > Jura Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Jura Franche-Comté...

Les lauréats du Challenge Tourisme Durable en Bretagne Le challenge du Tourisme Durable sert à récompenser et valoriser les initiatives prises par des acteurs du tourisme breton....

Accueil paysan Lorraine > Moselle Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Moselle Lorraine...

Les hébergeurs bretons se mettent à l’heure du vert Peut-on conjuguer performance environnementale et développement économique ? Tel était le thème de la journée du mardi 11 décembre à Lorient organisée par la...

Camping à Cornillac entre Remuzat et la Motte Chalancon au cœur des Baronnies provençales, à 1h30 d'Avignon de Valence ou de Gap. À 35mn de Nyons, entre Remuzat et la Motte Chalancon suivre Cornillac, puis Pierre...

Deux outils innovants pour penser et gérer le climat en montagne Refuges gérés pour l'environnement et outil d'aide à la décision de l'ISTHIA...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda