logo et baseline voyageons-autrement

Nomad Planet s’engage aussi pour l’environnement

| 30 avril 2012 • Mis à jour le 01.05.2012 à 17h37
         

Poursuite et fin de notre entretien avec Munkhe, fondateur de Nomad Planet, où l’on découvre comment l’action de Nomad Planet a aussi une raison d’être pour le nomadisme, pour l’environnement, et espère ainsi mieux se faire connaître auprès du public français.

Munkhe, fondateur de Nomad Planet
Munkhe, fondateur de Nomad Planet @NomadPlanet.

VA / Peut-dire que la pratique du nomadisme est bénéfique pour l’environnement ?

Tout à fait. Et c’est également une des raisons pour lesquelles nous défendons le nomadisme. Il faut savoir qu’en Mongolie, deux sources importantes de revenus sont le tourisme et l’exploitation des mines. Notre sous-sol possède beaucoup de ressources : de l’or, du cuivre, etc. Ces dernières sont donc très attirantes pour l’industrie minière. En 2011, le taux de croissance du pays a été de 21%, l’un des plus élevé d’Asie. Or les exploitants d’or ont souvent une action très néfaste pour l’environnement. Depuis 2000, près de 400 rivières ont disparu à cause d’eux. On les surnomme d’ailleurs les « ninjas » car ils se promènent avec des casseroles sur le dos. Puis, ils creusent et polluent les rivières avec leurs produits. Le gouvernement est évidemment très attiré par l’argent lié à l’exploitation minière. Il existe toutefois une autre alternative, le tourisme, qui permet de protéger la nature et le nomadisme. A mon sens, tant qu’il y aura des nomades, la nature sera donc en partie préservée puisqu’ils en ont besoin pour vivre. En outre, tant que les nomades peuvent vivre de leur activité, ils ne vont pas s’engager dans les mines, ce qui risquerait d’être le cas sinon.

VA / Pensez vous toutefois que le nomadisme puisse survivre à l’uniformisation générale des modes de vie que l’on constate un peu partout ?

Je le crois oui. Certes, comme je vous le disais, les nomades sont très dépendants du climat. Toutefois, au-delà de notre fondation (voir article précédent), le gouvernement travaille également à une assurance pour mieux les protéger. Je pense que c’est une bonne chose. Il existe tout type de familles nomades bien sûr. Les plus grandes arrivent même à embaucher de la main d’œuvre. A mon sens, tant qu’il y  aura des animaux, le nomadisme pourra subsister. Il faut savoir que le tourisme ne concerne que trois mois dans l’été et ne représente que 20 à 30 % des revenus des nomades. Aujourd’hui encore, ils continuent à tirer la majeure partie de leurs revenus de l’élevage, et ne risquent pas de tout abandonner pour le tourisme. En outre, pendant l’été, les Mongols aiment se rendre visite et sont donc contents de recevoir des touristes. L’hiver est plus rude. Ils doivent garder les animaux et travailler durs. En été, en revanche, ils sont plus disponibles. Il en est de même pour les enfants.

Nomad Planet

Toutefois, le nomadisme n’est cependant pas non plus sans contradictions, liées justement à nos modes de consommation et aux tentations du monde moderne. Ainsi, en ville, le salaire moyen est de 300 dollars par mois contre 150 à 200 dollars à la campagne, et encore,  pour les fonctionnaires, car il est difficile de calculer précisément les revenus très irréguliers des nomades qui sont aussi éleveurs, peuvent vivre de la vente de laine de mouton ou du cachemire (issu d’une race de chèvre précise). Or le cachemire se vend bien et se vend cher. Conséquence : avant, les éleveurs possédaient 70% de moutons et 30% de chèvres. C’est aujourd’hui l’inverse. Malheureusement, les chèvres sont très prédatrices pour la nature, quatre fois plus que les chameaux. Cela pose un nouveau défi pour l’environnement.

VA/ Avez-vous pensé à vous labelliser pour être référencé comme un acteur du tourisme responsable et plus largement, comment arrivez vous à faire connaître votre activité ?

Oui, j’ai pris contact avec ATR. Mais malheureusement, nous sommes basés en Mongolie et considérés de fait comme un réceptif. Cela n’a donc pas été possible d’être labellisé. Pour l’heure, nous communiquons principalement à travers notre site internet, que nous sommes justement en train de renouveler.

VA / Avant de partir, quelles informations et recommandations donnez vous à vos clients ?

Nous leur fournissons une fiche technique comprenant diverses informations pratiques. Par exemple, nous leur suggérons quelques idées de cadeaux pour les familles nomades. Il faut ainsi savoir que les familles ont surtout besoin d’objets utiles dans le quotidien : torchons, couverts, serviettes, draps, crayons de couleur pour les enfants, etc. A ce sujet, nous sommes justement en train d’interroger les familles nomades afin de cibler au mieux leurs besoins et d’éviter qu’elles ne reçoivent toujours les mêmes choses. Le fait d’être en France me permet aussi de répondre à toutes sortes de  questions, notamment toutes celles que peuvent se poser mes clients concernant leur séjour en Mongolie.

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER

—————————————————————-

http://www.nomad-planet.com/

En France : Munkhe : 06 24 99 27 89

En Mongolie :

N° 25, Batiment A, 1 rue Tserendorj, 2ème Khoroo, Sukhbaatar District, Oulan-Bator00(976) – 8806-9097 (munkhe)8801-9097 (bata)9918-7727(bat) 9914-6919(tuya)

Nomad Planet s’engage aussi pour l’environnement | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Nomad Planet : la passion du nomadisme pour aujourd'hui et pour demain Poursuite de notre entretien avec Munkhe, fondateur de Nomad Planet, qui nous explique de façon plus détaillée comment l’action de Nomad Planet...

Nomad Planet s'engage aussi pour l'environnement Poursuite et fin de notre entretien avec Munkhe, fondateur de Nomad Planet, où l’on découvre comment l’action de Nomad Planet a aussi une raison d’être pour le nomadisme,...

Partager la vie de nomades mongols avec Nomad Planet [caption id="attachment_22207" align="alignleft" width="200" caption="Munkhe, fondateur de Planet Nomad. @Planet Nomad."][/caption] Nomad Planet a été créé en...

Vous êtes dans le dossier

Tous à Clermont pour la troisième édition des Universités du Tourisme Durable !

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda