logo et baseline voyageons-autrement
séjours et de loisirs dans le domaine du tourisme responsable et durable

Modèle à suivre : l’ibis Styles de Troyes

| 5 décembre 2012 • Mis à jour le 06.07.2013 à 12h01
Thèmatique :  Acteur privé   Portrait 
         

Fièrement dressé sur une ancienne friche industrielle, l’ibis Styles de Troyes concentre entre ses murs une mine de bonnes idées pour l’hôtellerie de demain, une hôtellerie durable et responsable qui de la conception à l’opération, a réfléchi le moindre détail, et ça se voit !

Troyes Accor

ibis Styles Troyes Face Sud @G.Clastres

 

L’entrepreneur et l’architecte

Tout commence par une histoire d’amitié. David Deroussis et Bernard Gelin se connaissent depuis l’enfance. David est à la tête d’Helgedis, centrale d’achat d’Hôtels et de Restaurants, Bernard est architecte et même bien plus. Il y bien longtemps, c’est Bernard qui a dessiné le Bistroquet, ce restaurant qui appartient alors à Michel, père de David, et dont le décor Art-Déco et la cuisine traditionnelle en font la table incontournable de la ville. Aujourd’hui, le Bistroquet fait partie du patrimoine de David, comme bien des établissements et notamment les trois hôtels de la marque Accor construits peu à peu sur une ancienne friche industrielle qui jouxte le centre-ville.

Il y a d’abord eu le Mercure, bâti sur les fondations des usines Poron-Absorba dont la façade de brique rouge a été conservée et rappelle le passé industrielle d’une commune qui fut alors le berceau de la bonneterie jusqu’à devenir la capitale de la maille. Puis l’ibis Rouge, fidèle à la marque et à ces chambres toutes standardisées pour rassurer le client fidèle et aimant ses petites habitudes. Arrive alors le petit dernier, l’ibis Styles (ex-all season), qui va à nouveau rassembler les deux compères. David  Deroussis : « Au moment de commencer le chantier, je suis allé voir Bernard et je lui ai demandé de m’aider à bâtir un établissement qui consomme peu, bien isolé pour éviter les bruits extérieurs, respectueux de la voirie… Bernard a fini par me dire que cela correspondait à une démarche HQE. Tout a alors commencé… »

Ibis Styles Troyes

Bernard Gelin et David Deroussis sur le toit de l’ibis @GC

Un chantier engagé

Pour mener à bien le chantier, le tandem décide de s’associer au cabinet TERAO qui propose aux maitres d’ouvrage un suivi environnemental et énergétique des bâtiments. Tout au long de sa construction, de septembre 2009 à septembre 2010, le chantier s’indexe alors sur les normes de Haute Qualité Environnementale (HQE). La structure de l’hôtel est en béton armé avec pour socle un parement en briques et du bardage en bois huilé. Les toitures terrasses sont végétalisées. La position du vent a été prise en compte, 80 capteurs solaires installés sur le toit pour l’eau chaude, le chauffage et la ventilation sont assurés par une pompe à chaleur avec une ventilation double flux. La lumière est valorisée par tout un travail sur la transparence et les ouvertures. Les eaux de pluie sont récupérées dans une cuve de 40 m3 située sur la terrasse de l’hôtel qui donne sur un bras de Seine. Quand la pluie est au rendez-vous, elle permet d’économiser 50% des besoins en eau. Plus en amont, les trottoirs sont enrobés de liants végétal pour ne pas dénaturer le paysage, à l’instar de ces deux aulnes glutineux emballés et protégés tout au long du chantier et qui se dressent à présent fièrement dans le petit jardin qui jouxte la terrasse.

Ibis Styles Troyes

Cuve de récupération des eaux de pluie.@G.C

Un an après le début de la construction, le chantier est livré. Il a coûté 6,8 millions d’euros, soit 88 000 euros par chambre (hors foncier), avec un surcoût de 20 % pour l’engagement écologique (dont 25 % ont été financés par l’ADEME et 5% par la région). S’il décide au final de ne pas se faire labéliser HQE malgré une démarche en ce sens, il est en revanche le premier établissement hôtelier certifié Bâtiment Basse Consommation (BBC), certification délivrée par le cabinet Certivéa en octobre 2011. Depuis, l’hôtel a également obtenu le label « Tourisme et Handicap » et participe à de nombreux concours d’excellence à travers le monde.

De l’élan et de l’exemple

Pour le groupe Accor, qui détient 3 500 hôtels dans le monde (moins 1100 établissement depuis la vente récente de son hôtellerie économique aux Etats-Unis – les Motel 6 et Studio 6), l’ibis Styles de Troyes fait figure d’exemple à suivre et de bon élève au moment où le groupe recentre toute sa stratégie responsable sur PLANET 21, une démarche maison lancée en avril 2012. Ainsi, au-delà de sa construction, l’Ibis doit également répondre à tout un cahier des charges opérationnel spécifique regroupé autour de sept piliers : santé, nature, carbone, innovation, local, emploi et dialogue. Sophie Flak, Directrice de l’Académie et du Développement Durable précise : « Un hôtel est une concentration de petites habitations, un vrai défi écologique, à nous de faire en sorte que l’expérience soit agréable tout en faisant le boulot et en travaillant sur chaque détail : moquette, savons, peintures, ampoules… ».

Plant for the PlanetQuelques chiffres : 8 600 ergo-lits (dans 168 hôtels) pour soulager les dos des femmes de chambre, 85 % d’hôtels équipés de régulateurs de débits, 3 millions d’arbres plantés avec le programme Plant for the Planet, 5,5% de réduction d’énergie entre 2006 et 2010. Et parmi les objectifs 2011/2015, atteindre le chiffre de 40 % des hôtels certifiés – avec un recentrage sur Iso 14001 pour l’Europe. Témoin de cette dynamique de groupe, l’Ibis Styles de Troyes joue le jeu avec des chambres équipées de LED ou d’ampoules basse consommation, une moquette écologique labélisée GUT, un mobilier design réalisé avec des panneaux de bois stratifiés à base de bois PEFC, des poubelles à tri sélectif, et l’ensemble de l’établissement assisté par un logiciel de GTB (Gestion Technique du Bâtiment).

Conclusion à Troyes

En guise de conclusion, il faut prendre le temps de s’arrêter à Troyes. La ville réserve les bonnes surprises de ces cités provinciales trop souvent ignorées. Elle jouit d’un centre moyenâgeux peu à peu restauré et mis en valeur avec notamment un magnifique musée d’Art Moderne installé dans un ancien Palais épiscopal du XVIe siècle. Elle est aussi un laboratoire pour les vitraillistes avec de nombreux maîtres verriers et d’admirables vitraux anciens à découvrir dans l’immense cathédrale. Plus prosaïquement, elle attire le chaland pour ces magasins d’usines et de négoce installés dans les années 1960 pour écouler les fins de séries des industriels locaux. Enfin, et sans vouloir être exhaustif, on ne peut quitter Troyes sans faire un petit détour au Cellier St Pierre, pour le champagne bien sûr, car la ville et le département en produisent bien plus que l’on imagine, mais aussi, pour la prunelle, la fameuse, l’unique, encore distillée en ces lieux dans un magnifique alambic d’époque, une production limitée (1 000 bouteilles à l’année) au secret jalousement gardé. On n’en dira pas plus. A vous de goûter. Vous savez à présent qu’il y a gîte et couvert à portée de pas…

Troyes

Alambic du cellier St Pierre @G.Clastres

 

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Modèle à suivre : l’ibis Styles de Troyes | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres

Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l’Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l’Asie. Reportages divers.


FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

ACCOR Hôtels - Les engagements pour un tourisme responsable Leader Européen dans le domaine de l'hôtellerie Capacités : 4000 hôtels et 480 000 chambres dans 90 pays Equipe : 170 000 salariés Chiffres d'affaires...

Avis sur les hôtels Accor Accor a été récompensé en 2009 pour sa politique de lutte contre le VIH/sida par les World Savers Awards, les trophées « Développement durable » décernés par le prestigieux magazine de...

Le groupe Accor veut se positionner en Leader de l'Hôtellerie Durable De la communication à l’action, beaucoup se joue actuellement chez ACCOR. Après des années d’efforts discrets et constants dans le sens du développement...

Accor inaugure la certification HQE pour le Suite Novotel d’Issy les Moulineaux Inauguré en décembre 2011, le Suite Novotel d’Issy les Moulineaux a poussé au pied de la gare RER d’Issy Val de Seine entre tramway,...

ACCOR ressuscite ses meubles sur Ebay Le mardi 14 février, Valentin s’était aussi invité au Pullman Eiffel, à l’occasion du lancement de reBorn, une nouvelle boutique en ligne créée par ACCOR, avec pour objectif...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Ibis Styles de Troyes

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda