#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Marie-Anne Bernasconi (EstrelaB) : “Take the Med, un grand mouvement international qui éveille les consciences”

| 16 septembre 2013 • Mis à jour le 16.09.2013 à 15h43
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative régionale   Portrait 
         

Rencontre avec un autre acteur engagé dans le projet Take the Med. Portrait de Marie-Anne Bernasconi membre du conseil d’administration de l’association Defismed.

 

Marie-Anne Bernasconi Marie-Anne Bernasconi se spécialise dans l’intelligence collective et l’innovation frugale. Elle est convaincue que pour faire face aux nouveaux enjeux économiques, environnementaux et sociaux, les entreprises doivent développer un management collaboratif tout en faisant preuve d’ingéniosité pour faire plus avec moins. Pour aider les entreprises, entrepreneurs et institutions à faire cette transition, elle anime des ateliers de cocréation qui réunissent autour de la table les dirigeants et leurs parties prenantes pour des prises de décision dans un esprit de collaboration, de consensus et d’engagement.

logo EstreLab

@EstreLab

Marie-Anne est co-fondatrice d’EstreLab, entreprise qui facilite le développement et la mise en œuvre de solutions innovantes à forts impacts positifs économiques, environnementaux et sociétaux. Elle a un double diplôme en management et développement durable (Grenoble École de Management et SKEMA Business School). Elle est également passionnée par les langues et s’exprime en anglais, allemand, chinois et portugais.

Marie-Anne est impliquée dans Take the med en tant que membre du conseil d’administration de l’association Defismed. Elle s’occupe du suivi de l’élaboration de la plateforme dans les différents services proposés et dans son intelligence collective. Elle s’occupe plus spécifiquement des questions liées à l’incubation d’entreprises VERTueuses méditerranéennes, et aux modèles économiques permettant à la plateforme d’être pérennisée.

L’implication dans Take the Med

 

VA/Comment avez-vous connu TM ?

J’ai pris connaissance du projet par Eric Raulet, co-fondateur de l’association Defismed. Nous nous sommes rencontrés pour discuter des modèles économiques possibles pour une telle opération.

VA/ Comment en êtes-vous arrivé à participer à ce projet?

Je suis fascinée par les évolutions et le dynamisme qui ont lieu de l’autre côté de la Méditerranée. Comme Eric Raulet, j’ai participé au Forum Social Mondial qui a eu lieu à Tunis en mars 2013. J’ai pu voir de très nombreuses associations portées par des femmes pour promouvoir l’artisanat et l’éco-tourisme en montagne. Par ailleurs, de par mon activité avec EstreLab, je m’intéresse particulièrement aux initiatives vertueuses issues des pays émergés et émergents.

Le projet TM m’a donc tout de suite plu, par les possibilités qu’il offrait de prendre connaissance de ces initiatives sur tout le pourtour méditerranéen, mais aussi de les valoriser et de les soutenir.

D’autre part, je suis extrêmement intéressée par les sujets liés à l’intelligence collective, l’économie collaborative, et le crowdfunding. TM est un excellent exemple d’un projet co-construit avec un grand nombre d’acteurs variés pour la réalisation d’actions vertueuses.

C’est donc très naturellement que j’ai souhaité faire part de ce projet, qui englobe les thèmes qui me sont chers.

VA/ Quel lien existe-t-il entre les objectifs de TM et les missions de votre structure ?

Les missions de TM et d’EstreLab sont très similaires puisqu’elles visent toutes les deux à développer, accélérer, incuber des projets à fort potentiel positif économiques, sociaux et environnementaux.

VA/ Concrètement, qu’avez vous déjà réalisé pour Take the Med?

Au sein d’EstreLab nous avons réfléchi sur des modèles économiques pertinents et sur les différentes possibilités de financement de la plateforme. Cette première étape a permis à Eric d’avoir des yeux neufs sur le projet et d’envisager d’autres possibilités.

J’ai ensuite fais la mise en relation entre Eric et SKEMA Business School, pour proposer aux étudiants du MSc Entreprenariat et Innovation de prendre TM comme projet d’étude et de réfléchir à sa stratégie de développement pérenne.

Take the Med, une opération gagnant/gagnant

 

VA/ Comment présenteriez-vous l’opération TM ?

L’opération TM est une plateforme collaborative euroméditerranéenne qui permettra aux habitants des deux rives de partager et d’échanger sur des initiatives vertueuses, de voyager tout en rencontrant des acteurs engagés, de soutenir des projets vertueux et bien d’autres services qui émergeront grâce au pouvoir de l’intelligence collective.

VA/ Personnellement, quel bénéfice tirez-vous de votre implication dans ce projet ?

Contribuer à un projet éthique, vecteur de valeurs et d’impacts positifs est un grand bénéfice. Mon action est en cohérence avec mes choix de vie, qui consistent à développer des activités à forts impacts positifs et qui ont du sens.

VA/ Et à titre professionnel ?

En mettant à disposition mes compétences pour le projet, je rencontre des personnalités qui partagent les mêmes valeurs. C’est une occasion incroyable de développer le réseau d’EstreLab à l’international et de mettre à disposition nos outils d’intelligence collective pour aider les structures de tourisme et entrepreneurs locaux à se développer.

VA/ Si vous deviez inviter d’autres acteurs à y participer, quels seraient vos arguments ?

Participer à TM c’est s’impliquer dans un grand mouvement international qui éveille les consciences sur les problématiques liées au tourisme traditionnel mais aussi sur les patrimoines oubliés. Je pense qu’un grand nombre d’acteurs d’horizons très diverses sont susceptibles de s’intéresser à l’opération, puisqu’elle implique la fertilisation croisée d’un grand nombre de compétences et de métiers.

VA/ Un dernier message aux lecteurs de VA?

Je pense que nous vivons une période extrêmement riche en opportunités, où de plus en plus de personnes s’emparent de sujets pour trouver des solutions éthiques et équitables.

Voyager autrement est un très bon début et j’espère que bientôt nous Vivrons autrement !

Pour en savoir plus sur Take the Med:


Marie-Anne Bernasconi (EstrelaB) : “Take the Med, un grand mouvement international qui éveille les consciences” | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Alphée Edwige Adimi

FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Agritourisme - Vacances à la ferme, Accueil en gîtes et chambres d'hotes à la ferme en France Agritourisme - les réseaux comme Accueil Paysan (750 structures) et Bienvenue à la ferme (5850 exploitations agricoles...

Amateurs d’Aventure : Atalante invente les Grands Treks ! C’est au Népal, autour du massif des Dhaulagiri, qu’Atalante a initié, cet automne, son nouveau concept des Grands Treks. Offrant, chaque année à une...

Enquête sur un département pionnier du tourisme durable Ce n’est certes pas un hasard si le département de l’Aube est, dans notre pays, le second à recevoir son Passeport Vert. Et le premier à se voir certifié...

le gouvernement des îles Baléares lance l'Impôt sur le Tourisme Durable Au cours des prochains jours, le gouvernement des îles Baléares lancera la deuxième phase d’une campagne d’information menée auprès des touristes...

Lyon: ville exemplaire pour un tourisme durable ? Pour cette 1ère édition des "capitales européennes du tourisme durable", Lyon ouvre le bal aux côtés d'Helsinki. Quelles sont donc les bonnes pratiques déjà mises...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Take The M.E.D

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda