logo et baseline voyageons-autrement

Les points clés du témoignage d’Aminata Traoré, femme politique et écrivain malien.

| 22 novembre 2011 • Mis à jour le 22.11.2011 à 16h54
         

Témoignage sur l’état des lieux du tourisme au Sahel par Aminata Traoré, femme politique et écrivain malien, lors de la première table ronde de la journée « Destinations Solidaires » organisée par l’ATES.

Aminata Traoré lors de la journée Sahel. ATES 2011

Aminata Traoré. Journée Sahel. ATES 2011. @Sara Ciet (ATES)

Une révolution à mener

« Nous traversons une situation douloureuse. (…) Il faut absolument que nous entrions dans une démarche de réappropriation de tourisme par nous même pour ne plus subir. Il y a une révolution à mener dans le secteur touristique. Je perçois tout l’idéal de la démarche des associations de voyage mais la réalité est nouvelle et l’information que l’on reçoit très partielle. Aujourd’hui, les victimes sont les guides touristiques, les restaurants, l’hôtellerie,… Le tourisme a beaucoup de ramification. Mais la question de fond est : « Pourquoi  nous ? » « Qu’est ce qu’on a fait pour mériter ça ? » Nous vivons cette situation comme une punition.

Prendre en main notre destin

Tout le monde se dit meurtri. Mais les plus meurtris sont les Maliens eux-mêmes. C’est une double exclusion. On a le sentiment de ne pas avoir été consulté. On est dans la gueule du loup sans pouvoir en sortir. Aujourd’hui, les touristes ne peuvent pas aller au Mali mais les militaires français y sont. Tout cela, c’est l’expression d’un désordre mondial. On peut ne plus circuler dans notre pays. On est dépossédé de notre propre développement. Il nous faut prendre en main notre destin. Nous ne sommes pas d’accord avec la militarisation de la zone, tout cela n’est qu’un prétexte pour contrôler les ressources naturelles du Sahel. L’Occident dépend du pétrole et de l’uranium de l’Afrique. Nous avons au moins le devoir de comprendre ce qui nous arrive. Mais il faut inscrire cela dans un contexte plus global. Le tourisme équitable n’a pas de sens dans un monde globalement injuste. C’est juste du colmatage de brèche. Il faut essayer de repenser le tourisme et arrêter le lavage de cerveau, arrêter de présenter les Africains comme des incapables qui ne savent pas gérer leurs frontières. La crise actuelle révèle les limites de nos actions.

 


Les points clés du témoignage d’Aminata Traoré, femme politique et écrivain malien. | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres

Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l’Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l’Asie. Reportages divers.


FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Quel avenir pour le tourisme au Sahel ? A l’occasion du Mois de l’Economie Sociale et Solidaire et de la Semaine de Solidarité Internationale, l’ATES organisait le jeudi 17  novembre une journée « Destinations Solidaires »...

Présentation du baromètre « Solidarité Sahel » par Julien Buot (ATES) Malgré la désertion du Sahel par les voyageurs, l’ATES continue d’y organiser des voyages, notamment au Sénégal et au Burkina Faso. Afin...

Pistes abordées pour aider la zone sahélienne Lors de l'opération "Destinations Solidaires" organisée par l'ATES le 17 novembre, tables rondes et ateliers ont permis de faire émerger des pistes pour aider la zone...

Quelques initiatives concrètes et encourageantes Lors de l'opération "Destinations Solidaires" organisée par l'ATES le 17 novembre, de nombreuses initiatives intéressantes ont également été évoquées, autant de...

Les points clés du témoignage d’Aminata Traoré, femme politique et écrivain malien. Témoignage sur l’état des lieux du tourisme au Sahel par Aminata Traoré, femme politique et écrivain malien, lors de la première...

Rencontre avec Maurice Freund (Point Afrique) Maurice Freund est présent depuis 40 ans au Sahel. Fondateur du Point Mulhouse puis de Point Afrique, il a traversé les nombreux soubresauts qui ont touché ces régions....

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Tourisme au Sahel

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda