#TourismeDurable
10 ANS DE TOURISME DURABLE

Les Monts d’Ardèche, pour un tourisme vert… et vertueux.

| 24 avril 2014 • Mis à jour le 10.12.2014 à 9h19
Thèmatique :  Bons plans   Initiative nationale   Initiative régionale   Labels   Territoire 
         

Lorsque vient le temps de réserver l’hébergement de nos prochaines vacances en métropole, nombre d’entre nous s’en réfèrent aux “incontournables”, tels Gîtes de France, Clévacances, Ecogîtes ou encore Gîtes Panda – pour n’en citer que quelques-uns. Mais saviez-vous que les Parcs Naturels Régionaux possèdent eux-aussi leurs bonnes adresses, et surtout leur propre marque ?

Créée dans l’optique d’offrir à chaque Parc Naturel Régional un moyen de mettre en réseau les acteurs de son territoire et de les valoriser auprès du grand public, la Marque “Parc” se décline autour de trois angles : les produits, les savoir-faire, et l’accueil. Ce dernier point, le plus développé par les PNR à l’heure actuelle, concerne tous les hébergeurs et prestataires de services se situant sur le territoire d’un Parc, et participant à son développement dans une logique de durabilité et de solidarité.

DSC01233Les hébergeurs “marqués Parc” partagent un profond et réel amour de la nature, qu’ils célèbrent à travers des aménagements sachant la valoriser et la préserver. © LAU Mélusine / Le Mas de la Font des Roches.

Le PNR des Monts d’Ardèche : une marque “Accueil du Parc” au service d’un tourisme durable et responsable.

En cohérence avec l’engagement pris par le département ardéchois en matière de tourisme durable, dont nous parlions il y a peu, le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche rassemble aujourd’hui près de 90 hébergeurs bénéficiant de la Marque “Accueil du Parc”. Depuis bientôt dix ans, le Parc est en effet parvenu à créer un solide réseau d’hébergeurs engagés dans une démarche de tourisme responsable, durable et ancré dans son territoire.

Propriétaires de gîtes et chambres d’hôtes, restaurateurs, aubergistes ou encore hôteliers, tous ont eu pour désir de faire partie du Parc, dont ils partagent les valeurs. Jugés sur des critères d’accueil de l’hôte, de respect de l’environnement et d’intégration au territoire, les hébergeurs marqués “Accueil du Parc” s’engagent notamment à proposer essentiellement des produits locaux, à sensibiliser leurs hôtes aux économies d’énergie et au respect de la nature, ou encore à s’assurer que leurs aménagements intérieurs et extérieurs soient en accord avec le paysage et le bâti ardéchois.

DSC01060Des hébergements garants de confort, d’authenticité et de convivialité. © LAU Mélusine / Le Mas de la Cigale.

Au-delà du simple hébergement, ce sont bien les qualités d’accueil des prestataires qui sont mises en exergue : ceux-ci doivent se montrer sensibles et impliqués vis-à-vis de leur territoire, l’aimer et le protéger, favoriser l’échange et le partage avec les visiteurs, et les inviter à découvrir l’Ardèche de manière responsable et raisonnable, loin des débordements et excès favorisés par le tourisme de masse, surtout présent dans la partie Sud du département.

De nombreuses preuves d’engagement.

Faire de son territoire un lieu exemplaire en matière de tourisme durable, voilà l’un des grands et nombreux projets menés par le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, dont la nouvelle Charte vient d’être signée pour douze ans.  Afin de pérenniser et concrétiser encore davantage cet objectif, le Parc ne se limite pas au marquage des hébergeurs et des produits – actuellement au nombre de cinq sur le territoire du Parc, à savoir l’eau minérale, la myrtille, le Chatus, le miel et, bien entendu, la châtaigne. En effet, cette démarche s’inscrit également dans le cadre de la candidature au futur Géopark, dont la première étape a récemment été validée, ainsi que dans celui lié avec la Charte Européenne du Tourisme Durable (CETD), créée par la Fédération Europarc.

Autant d’engagements pris par le Parc pour assurer le développement d’un tourisme respectueux des hommes et de l’environnement sur son territoire, magnifique et fragile, qu’il est absolument essentiel de préserver. Des engagements qui se traduisent dans les faits par la mise en place de circuits et de sorties géotouristiques, par l’accompagnement d’offices de tourisme dans la création d’offres écotouristiques (notamment celui de Beaume-Drobie, premier OT français à avoir obtenu le label CETD) ou encore par l’encouragement auprès de certains hébergeurs situés à la frontière du Parc d’adhérer au volet 2 de la CETD.

DSC01303Au-delà de l’hébergement, vous aurez souvent la chance de profiter des joies de la ferme, et toujours celle d’apprécier la vie à l’air libre ! © LAU Mélusine

Alors dorénavant, lorsque vous voudrez profiter d’un cadre de vacances propice au repos, aux randonnées ou à l’observation de la nature, tout en rencontrant des hébergeurs amoureux et défenseurs de leur territoire, pensez à passer par les Parcs Naturels Régionaux !


Les Monts d’Ardèche, pour un tourisme vert… et vertueux. | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda