logo et baseline voyageons-autrement
Aventure Écotourisme Québec

Les hôteliers engagés dans l’affichage environnemental livrent leur premier bilan à un an !

| 17 mars 2018 • Mis à jour le 17.03.2018 à 8h10
Thèmatique :  Acteur privé   Conseils   Guides   Innovation   Tourisme de masse 
         

Il y a un an, le coup d’envoi du pré-déploiement de l’affichage environnemental dans les hôtels était lancé dans le cadre de l’Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement. La promesse associée à ce projet était forte : évaluer et communiquer aux clients l’empreinte environnementale de la nuit qu’ils vont passer à l’hôtel tout en permettant aux établissements de réduire leurs coûts de fonctionnement. L’objectif était de mobiliser sur 3 ans, 100 hôteliers volontaires, afin qu’ils mettent en oeuvre des actions pour réduire leur impact suite à l’obtention de leur étiquette environnementale. Depuis l’année dernière ce sont plus de 60 hôtels qui ont intégré cette démarche et 30 nouveaux hôtels devraient rejoindre le projet d’ici la fin du mois de mars.

De gauche à droite Didier LE PRINCE, Président Aube-en-Champagne Tourisme & Congrès, Marie DORAY, Consultant en Développement Durable Betterfly Tourism, Louise DE TORCY, Chargée de mission Tourisme CCI France, Karim KHAN, Président de la commission Développement Durable UMIH, Mickaël COUTURIER, Directeur Inter-hôtel ALTEROA site du Futuroscope, Marion LUYTON, Responsable Hébergement Echologia, Laurent BOUGRAS, Directeur Fairbooking, Flavie BRUYNEEL, Consultante Développement Durable Betterfly Tourism, Fabienne BENECH, Service Produits et Efficacité Matière (SPEM), Direction Economie Circulaire et Déchets (DECD) ADEME, Hubert VENDEVILLE Président Betterfly Tourism, Jean-Paul VENTERE Chargé de mission Produits et Consommation Durable Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, Nicole OUIMET-HERTER, Manager Environnement Disney Environnementalité, et Loïc LAREE, Directeur de Disney’s Hotel Cheyenne®

Des hôteliers sensibilisés au tourisme durable

Les hôteliers ont bien conscience de la sensibilité des clients aux démarches de développement durable et de l’enjeu d’initier une offre de service responsable. Véritable outil de changement des pratiques de consommation touristique, support de communication vis-à-vis de la clientèle, l’affichage environnemental séduit aussi bien les hôtels indépendants que les groupes, comme certains établissements du groupe Barrière, Marriott et également plusieurs hôtels du parc touristique Disney. Parmi les raisons d’être de cette mobilisation : la possibilité d’informer simplement la clientèle sur des impacts environnementaux d’une nuit d’hôtel, de valoriser leur engagement, de rassembler leurs équipes autour d’un projet commun porteur de sens, mais également d’optimiser les coûts de fonctionnement grâce à un plan d’actions ciblé. Par ailleurs, cette démarche permet pour les hôtels les plus engagés de se positionner sur la démarche d’obtention de l’Ecolabel européen grâce un pré-diagnostic établi en fonction des critères obligatoires.

Les premières tendances des hôtels engagés

L’objectif de ce pré-déploiement était de mobiliser des typologies d’hôtels différentes. Le panel est ainsi composé d’hôtel de 2 à 5* (avec 68% d’hôtels 3 et 4*), et la répartition entre indépendants et grands groupes est quasiment égale (56% d’hôtels indépendants et 44% d’hôtels de chaînes). En terme de territoire géographique, 3 régions se démarquent avec chacune plus de 8 établissements : Pays de la Loire, Ile de France et Grand Est. Avec un impact moyen de 10,5 kg d’émission de CO2 par nuitée, 42 hôtels ont aujourd’hui effectué leur premier audit. 63% ont obtenu les notes de B et C, et 12% la note A. Le souhait de chaque établissement est de faire évoluer positivement leur note dans les 2 ans à venir.

Les actions mises en oeuvre pour améliorer la performance environnementale et économique des hôtels :
L’intérêt de la démarche d’affichage environnemental réside dans la mise en place d’un plan d’actions permettant à l’hôtelier de mesurer et d’optimiser sa performance environnementale et économique. Ces actions d’amélioration permettent de réduire jusqu’à 30% son impact environnemental et de 0,50 € à 2€ par nuitée ses coûts de fonctionnement. Ces actions simples sont notamment le relamping, la récupération d’eau de pluie pour les espaces verts, l’utilisation de produits locaux ou de produits d’entretiens écologiques, la sensibilisation des équipes pour une meilleure maîtrise de la température dans les chambres. Même si certaines pratiques restent encore difficiles à mettre en place en raison de la catégorie de certains hôtels (le retrait des produits d’accueil individuels au profit des éco-pompes par exemple ou alors la diminution du grammage du linge), le processus d’amélioration continue est bien présent dans chacun des hôtels audités.

Le futur déploiement de l’affichage environnemental

Le recrutement des hôtels participants au pré-déploiement de l’affichage environnemental touche bientôt à sa fin. Il ne reste que 5 places à pourvoir d’ici le mois de Juin 2018 pour bénéficier d’un co-financement de 50% de l’ADEME. D’ici 2020, les 100 hôtels du projet auront mis en oeuvre les actions d’amélioration identifiées lors du diagnostic et bénéficié de la mise à jour de leur étiquette. L’objectif du pré-déploiement est de valider la méthode en vue de déployer massivement la démarche auprès de l’ensemble du parc hôtelier français. La réussite de l’affichage environnemental passera par la mobilisation commune des acteurs locaux et institutionnels (CCI, les fédérations, CDT et CRT) et des hôteliers (indépendants et grands groupes), de la sensibilisation des clients et de l’opinion publique et à terme de l’implication des acteurs du tourisme tels que les OTA dans une différenciation des hôtels selon leur impact environnemental comme le proposera en exclusivité Fairbooking.com sur son nouveau site internet.

Exemple d’une étiquette environnementale

À propos de l’affichage environnemental et du projet de déploiement dans les hôtels
L’affichage environnemental est une démarche engagée dans le cadre du Grenelle de l’Environnement afin de sensibiliser les consommateurs aux impacts environnementaux des produits. 3 secteurs professionnels et 2 initiatives individuelles se sont engagés volontairement dans l’affichage environnemental en France – l’habillement, l’ameublement, l’hôtellerie, les produits alimentaires et les produits électriques et électroniques – en vue de tester la faisabilité d’un décret d’application.
Dans le secteur de l’hôtellerie, l’ADEME, le Comité Départemental du Tourisme de l’Aube, la société Betterfly Tourism, CCI France, Fairbooking et les deux fédérations GNI et UMIH travaillent en collaboration depuis plus d’un an pour déployer la méthode auprès de 100 hôtels. L’affichage environnemental d’un hôtel porte sur les impacts d’une nuit à l’hôtel (petit déjeuner inclus) et évalue les impacts environnementaux selon 4 indicateurs : l’impact sur le climat, la consommation d’eau en cycle de vie, la consommation de ressources non renouvelables et la part des produits biologiques et écolabélisés dans les approvisionnements de l’hôtel.


Les hôteliers engagés dans l’affichage environnemental livrent leur premier bilan à un an ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Communiqués de presse

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

A l'aube de la COP21, rencontre avec Réka Csepeli du Comité Régional du Tourisme d’Île-de-France [caption id="attachment_38913" align="alignleft" width="133"] Réka Csepeli@DR[/caption] La destination Paris...

Bilan Carbone et Tourisme Présents à l’atelier : des représentants de différents bureaux d’études spécialisés en bilan carbone, un représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Pas-de-Calais, du Comité...

Remise le 13 avril de la 1ère étiquette environnementale d'un restaurant français C'est une première en France dans le secteur de la restauration, le 13 avril prochain à 11h30, le restaurant " Le Jardin Gourmand...

Proposition espace partagé VOYAGEONS-AUTREMENT au salon du tourisme et des loisirs de Vannes Sylvie Masse organisatrice Dans le cadre du salon du tourisme et des loisirs de Vannes qui aura lieu du 23 au 25 mars...

JMTR 5e édition : TABLE RONDE : Le label, une solution au développement durable du tourisme ? Sophie FLAK, directrice « Organisation et développement durable », groupe ACCOR et Helen FEUSTEL, Label EarthCheck Jean-Michel...

Université du tourisme durable : Tous en marche vers des solutions concrètes ! La deuxième édition des Universités du Tourisme Durable s’est tenue les jeudi et vendredi 24 et 25 novembre à Vannes, en Bretagne,...

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda