#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Les folles machines de Léonard de Vinci

| 24 mai 2019 • Mis à jour le 24.05.2019 à 13h50
Thèmatique :  Livres 
         

Alors que les départements du Val de Loire ont inauguré à Amboise le 2 mai dernier le cinq-centième anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, les évènements et ouvrages pleuvent pour commémorer la disparition d’un des plus grands génies universels de tout les temps. Né en Toscane en 1452, Léonard de Vinci n’est seulement le peintre génial qui a réalisé la Joconde mais aussi un homme complet formé aux techniques de l’architecture, des maths, de la mécanique, de l’orfèvrerie, de la fonderie, et finalement un génial inventeur de machines, dont on peut admirer quelques prototypes au Clos Lucé. Le dernier ouvrage Nathalie Lescaille-Moulènes et Renaud Vigourt a justement choisi de présenter quelques unes de ces folles machines aux plus jeunes, du parachute, au chariot automobile, jusqu’à l’ornithoptère, qui aurait bien pu être une solution écologique à l’avion….

Tant mieux pour nous si Léonard a choisi la France et le Val de Loire pour passer les trois dernières années de sa vie, cela pimente de rêve et d’un peu de folie les escapades savantes dans le Val de Loire. Il faut dire qu’au-delà de la peinture et des commandes royales, l’activité préférée de Léonard est d’inventer des machines insolites, qui rejoignent parfois les fêtes démesurées qu’il se plait à organiser.

Or, parmi ses obsessions, il y a le vol, et il va tenter à plusieurs reprises d’inventer des machines pour s’élever dans le ciel. Avec de superbes illustrations et croquis où les bleus et jaunes dominent, on découvre tour à tour la vis aérienne, une voile tournante fixée à un mât, qui fonctionne comme une vis à air pour s’élever, quelque part la vision avant-gardiste des pales de l’hélicoptère. Autre machine plus folle encore, l’ornithoptère, entre le parapente et l’oiseau mécanique… mais là encore, il manque un moteur, l’énergie humaine étant insuffisante pour faire décoller ces lourdes inventions….

L’ouvrage présente aussi des machines plus « terre à terre », le chariot automobile, le pont tournant, et même le char de combat. A chaque fois, le croquis qui suit la présentation permet d’appréhender avec un grand réalisme les plans d’ensemble, que l’on aurait presque envie de reproduire à son tour….et un ouvrage qui sans nul doute, donnera envie aux plus  jeunes de s’essayer à leur tour à quelques inventions de leur cru.

—————– Aller plus loin —————–

Les Folles Machines de Léonard de Vinci. Nathalie Lescaille Moulène & Renaud Vigourt. De La Martinière Jeunesse. Mai 2019.


Les folles machines de Léonard de Vinci | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda