#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

Les femmes et le vélo, une histoire passionnante… et passionnée !

| 10 novembre 2015 • Mis à jour le 10.11.2015 à 10h00
Thèmatique :  Conseils   Guides 
         

Je suis une femme, et je fais du vélo. D’ailleurs, aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait du vélo – et aujourd’hui, il fait partie de mon quotidien : mes déplacements de tous les jours, mes balades et une partie de mes sorties sportives se font à vélo. Des rituels, des habitudes, un “objet” qui fait partie intégrante de ma vie… quelle ne fut donc pas ma surprise, en m’attaquant à ce sujet, de découvrir que les femmes et le vélo, c’est une longue et tumultueuse histoire ! Vous devriez, vous aussi, en apprendre beaucoup, que vous soyez une femme adepte du deux roues, ou pas…

Le vélo, symbole d’affranchissement féminin

Hé oui, le vélo fait partie de ces éléments ayant participé à l’émancipation des femmes ! En effet, il serait à l’origine, ni plus ni moins, du fait que nous portions aujourd’hui des pantalons… Apparu à la fin du XIXème siècle, le vélocipède, premier ancêtre de notre chère bicyclette, était à la base naturellement destiné aux hommes : les femmes, occupées à la maison et auprès des enfants, n’en avaient nul besoin. Peu mobiles, rarement indépendantes, elles n’allaient pas, en plus, risquer de soulever leur jupe pour enfourcher le cadre d’un deux-roues ! La société de l’époque voyait en la bicyclette une menace pour la situation féminine, et surtout pour l’équilibre homme-femme : problèmes d’hygiène (!), indécence, possibilité de s’approprier enfin la vitesse, le mouvement et le déplacement… Les femmes, pédaler ? La bonne blague !

cyclist-908942_640

Pour monter sur un vélo, les femmes ont dû franchir bien des obstacles…

Quoi qu’il en fut, on préféra, au début du XXème siècle et face aux femmes désireuses d’emprunter ce moyen de transport, créer un vélo adapté aux femmes plutôt que de risquer des scènes d’indécence publique. C’est ainsi que sont nés les premiers vélos au cadre en “col de cygne”, permettant aux femmes d’enfourcher leur monture avec une jupe longue. Si la morale a longtemps empêché les femmes de monter à vélo, celle-ci a fini par se plier aux évolutions du temps, et à admettre le port du pantalon pour éviter, une fois de plus, de choquer les consciences : c’est donc grâce au vélo si nous pouvons aujourd’hui, et en toute quiétude, enfiler nos jeans !

Le vélo au féminin, version XXIème siècle

Toutefois, il subsiste toujours, en 2015, des problèmes d’adaptation du vélo aux femmes, généralement d’ordre pratique : difficile, pour certaines, de se rendre à leur travail à vélo dans une tenue adaptée… Les femmes étant également généralement désignées pour aller chercher les enfants à l’école ou faire les courses, de nouveaux obstacles viennent assombrir les envies de pédaler librement : à l’heure actuelle, il reste plus pratique de mettre les enfants sur les sièges arrière de la voiture et les courses dans le coffre, que… les enfants sur le porte-bagage et les courses dans son petit panier !

amsterdam-652080_640

Faites de votre vélo un accessoire coloré et qui vous ressemble !

Et pourtant, tout est fait aujourd’hui pour encourager les femmes à franchir le pas, si elles ne l’ont pas déjà fait : cours de vélo pour adultes via des vélo-écoles, création de vélos ultra-féminisés et tendance, apparition de vêtements adaptés… Le marketing actuel joue d’ailleurs beaucoup sur le vélo version 100% féminin : couleurs, formes, accessoires… le vélo est quasiment devenu un objet à la mode, un accessoire que l’on personnalise et adapte à ses envies. Du deux-roues flambant neuf rose bonbon au vieux vélo de la grand-mère repeint et dépoussiéré, les femmes ont su faire de leur monture non seulement un moyen de locomotion, mais également un complément de leur féminité, adapté à leur look et leurs envies.

Les paniers, sacoches et autres accessoires sont également apparus dans le but de permettre aux femmes d’adapter le vélo à leurs déplacements quotidiens : il est aujourd’hui tout à fait possible de faire ses courses à vélo (bon ok, pas le plein du mois !), d’emporter ses affaires et ses outils de travail, ou encore d’aller chercher les enfants. Outre les sacoches et autres paniers, on voit désormais se développer les vélos biporteurs, triporteurs ou encore “vélos cargo”, qui permettent d’ajouter une remorque à sa monture. Équipés de sièges pour les enfants ainsi que de protection contre les intempéries, ces équipements vous permettront de vous déplacer à vélo en emmenant toute la petite famille !

Cargobike-K-Workcycles

Les vélos cargo, venus de Hollande, peuvent s’acheter tels quels, ou être conçus soi-même : les remorques seules peuvent s’amarrer à tous les types de vélos !

Quant à la pluie, elle n’est plus un obstacle : il existe sur de nombreux sites internet, français ou étrangers, des capes et autres “boucliers” anti-pluie, que l’on porte sur soi ou que l’on fixe sur son vélo. Accessibles à des prix raisonnables, ces accessoires vous permettront de vous rendre au travail quelle que soit la météo !

Une Vélorution féminine ?

Si environ 46% des cyclistes sont des femmes, il est important de noter que plus la pratique du vélo augmente (dans une ville ou un lieu donné), plus elle se féminise. En réalité, cela est surtout dû à l’adaptabilité des villes : si celles-ci offrent suffisamment d’infrastructures sécurisées pour se déplacer à vélo, la pratique féminine se développe. La circulation et l’insécurité font en effet partie de ces derniers obstacles à franchir : moins téméraires que les hommes, les femmes préfèrent emprunter des voies et pistes réservées au vélo, et s’aventurent moins dans le trafic… D’où une part de cyclistes hommes bien plus marquée à Paris que de femmes ! A contrario, dans des villes où tout est fait pour la pratique du vélo, on s’approche de la parité, voire la tendance s’inverse : à Strasbourg, on frôle le 50-50, et dans certaines villes scandinaves, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à pédaler.

Des chiffres qui se retrouvent aujourd’hui dans les actes : magazines, sites et autres initiatives portent le mouvement des femmes à vélo et participent à la disparition des clichés. Sur Internet et dans les faits, on peut en effet constater qu’un mouvement en faveur du vélo au féminin est en marche : sur le site “Elles font du vélo, les rédacteurs (et surtout rédactrices) référencent toute l’actualité liée au vélo féminin, partagent leurs expériences et leurs bons plans, dénichent les bonnes affaires et les tendances… Une référence pour toutes celles qui pratiquent la petite reine ou qui voudraient s’y mettre !

c00eaa_86dde21766904a98b8b841bf80822ec5

Le projet A la mer à vélo a mené 50 femmes de Chambéry à la Camargue © Alameravelo

De belles initiatives font également bouger les lignes, comme celle du projet A la mer à vélo, lancé dans le cadre d’Octobre rose : une semaine durant, 50 femmes, atteintes de cancer ou non, ont parcouru 450 km à vélo. Parties de Chambéry, elles ont rejoint la commune de Saintes-Maries-de-la-mer sur leur monture, démontrant ainsi que le vélo est un sport accessible à tous et à toutes, du moment que l’envie est là !

Alors mesdames, si vous hésitiez à vous lancer, sachez que vous n’êtes pas les seules à vous poser des questions: dépoussiérez ou achetez un vélo, apprenez, essayez… et vous verrez que vous ne pourrez plus vous en passer !

 


Les femmes et le vélo, une histoire passionnante… et passionnée ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Lauréats de la deuxième édition des Bike Brussels Awards Bike Brussels Awards, organisés par Pro Velo - le verdict est tombé. 4 catégories en lice : start-up, commune, entreprise et école. Un jury composé de professionnels...

Montréal, 1ère ville géotouristique au monde Montréal est devenue, en 2007, la première ville au monde à recevoir l'accréditation "Géotourisme" décernée par la National Geographic Society (NGS)....

Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan Etape 4 du Tour de France : La Baule/Sarzeau & Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan Le Parc Naturel du Golfe du Morbihan fait partie des zones humides...

Voyager à vélo en toute tranquillité En France les vacances à vélo sont encore trop souvent réservées aux cyclistes confirmés. La pratique du vélo n’exige aucun entraînement particulier. Il suffit de faire des...

JMTR : Reka Csepeli dévoile les projets durables en Ile de France Reka Csepeli est Responsable Développement Durable du Comité Régional du Tourisme d’Ile de France. Lors de la 6e édition des JMTR, elle est intervenue...

Durabilité, innovations et traditions, l'alchimie parfaite du Vorarlberg Nous vous emmenons respirer en montagne. Rendez-vous en Autriche, dans le land du Vorarlberg, le plus à l'ouest du pays, magnifiquement situé...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Ou comment la petite reine est en train de devenir grande…

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda