#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

“Le Mexique est un pays aux mille facettes !”

| 15 février 2011 • Mis à jour le 25.02.2011 à 0h56
         

Le 3 février 2011 a été officiellement lancée l’année du Mexique en France. Plus de 350 événements se dérouleront tout au long de cette année pour mieux faire connaître ce pays aux mille facettes au public français. L’occasion pour les internautes de Voyageons Autrement de découvrir ce surprenant pays aux mythiques civilisations préhispaniques, sixième au monde par sa biodiversité, à travers une série d’interviews d’acteurs d’ici et de là-bas impliqués dans la promotion et la pratique d’ un tourisme plus responsable.

Interview de Jorge Lombard-Moutte, Directeur du CPTM à Paris


1) Buenos dias Jorge, vous êtes Directeur du CPTM pour la France, la Belgique, le Luxembourg, la Suisse et Monaco. En deux mots, quel est le rôle de cet organisme ?

Le Conseil de Promotion Touristique du Mexique est un organisme qui dépend du Secrétariat d’Etat au Tourisme du Mexique. Sa mission est de promouvoir le Mexique comme destination touristique dans le monde entier.

Jorge E. LOMBARD-MOUTTE

Jorge E. LOMBARD-MOUTTE

Pour cela, il dispose de bureaux en Amérique du Sud ( San Paolo, Buenos Aires) , aux Etats-Unis (Houston, Miami,Washington, Chicago, New York), au Canada (Vancouver, Montréal, Toronto), en Europe (Londres, Madrid, Paris, Rome, Francfort) et en Chine (Beijing) et au Japon (Tokyo).

Ces bureaux analysent les tendances de voyage des habitants par pays, participent à des événements grand public et professionnels pour projeter ainsi l’image du Mexique auprès de ces publics en fonction de leurs préférences. Par exemple, les américains sont plutôt attirés par des destinations mer et soleil, les européens davantage intéressés par les aspects culturels, historiques et naturels du Mexique, les russes à la recherche d’un tourisme plus luxueux.

Ces bureaux cherchent les médias les plus pertinents, facilitent les mises en relation entre tour-opérateurs et agences réceptives, organisent des éductours pour familiariser les professionnels du tourisme avec l’offre touristique du Mexique…

2) Pouvez-nous nous présenter les grands atouts du Mexique en tant que destination touristique ?

Le Mexique est très renommé pour la beauté de ses plages, ses eaux turquoise de la mer caraibe, le mystérieux monde maya mais aussi pour son histoire coloniale liée à la conquête espagnole et son riche passé préhispanique. De l’impressionnante cité aztèque de Teotihuacan surnommée en son temps “La cité des Dieux” aux majestueuses cités mayas du Yucatan et du Chiapas, le Mexique regorge d’une multitude de sites archéologiques qui fascine autant les petits que les grands.

C’est aussi un pays avec des cultures encore très vivantes. 56 dialectes préhispaniques du Nord au Sud du pays sont encore parlés par les communautés indigènes qui ont su conserver leurs langues, coutumes et traditions.

6ème pays au monde par sa biodiversité, le Mexique recèle beaucoup de trésors naturels et nombreux sont les voyageurs qui vont y pratiquer l’écotourisme et le tourisme d’aventure. Il compte également 31 sites inscrits au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.

Pays moderne mais riche en histoire, il reste extrêmement vivant par ses marchés colorés, son peuple aimable et accueillant, ses traditions ancestrales et ses communautés indigènes.

Pour toutes ces raisons, le Mexique a d’énormes avantages par rapport à d’autres pays mais c’est une grande responsabilité pour les mexicains de valoriser et respecter leur immense patrimoine culturel et naturel.

3) 2011 a été décrétée Année du Mexique en France. Quelles sont les raisons qui ont poussé la France à choisir le Mexique comme pays à l’honneur tout au long de cette année ?

Patzcuaro Marketplace

Le Mexique et la France ont toujours entretenu d’importants liens d’amitié dans l’histoire.

Au cours de l’année 2009, le Président Nicolas Sarkozy a rendu visite au Président Felipe Calderon et lui a proposé de faire de l’année 2011, l’année du Mexique en France.

Un commissariat des deux pays s’est formé, des équipes interministérielles se sont crées avec la participation du Conseil National pour les Arts et la Culture, ProMéxico, l’organisme de promotion économique du Mexique,  le Secrétariat d’Etat au Tourisme, le Secrétariat des Relations Extérieures, le Ministère de l’Education

Beaucoup de personnes déplorent que les derniers événements juridico-diplomatiques entre les 2 pays aient contaminé les domaines de la culture, de l’éducation, du tourisme et en général la relation bilatérale entre les deux pays.

Le peuple mexicain et le peuple français conservent cependant de forts liens d’amitiés, qui, je l’espère, sauront faire la part des choses.

4) Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes de l’Année du Mexique en France ?

L’année du Mexique en France, c’est plus de 350 événements sur tout le territoire touchant un grand nombre de thèmes : Sciences et éducation, développement et aménagement durable des territoires, santé, commerce, tourisme…

Concernant le tourisme, pas moins de 29 événements sont programmés dont 10 événements gastronomiques, 4 sportifs, 10 de promotion touristique et 5 de cooperation bilatérale

Sur les 246 événements culturels annoncés, 34 projets cinématographiques seront présentés.

5) Et le tourisme responsable au Mexique, concrètement cela prend quelles formes ?

Cette forme de tourisme est surtout présente à travers l’essor de l’écotourisme, le tourisme rural et le tourisme solidaire avec les communautés indigènes. Il y a une prise de conscience de plus en plus forte concernant la préservation de la nature, le réchauffement climatique, la déforestation… Au nord du Mexique, on assistait à l’exploitation de la forêt de manière irrationnelle, aujourd’hui des programmes de reforestation permettent de régénérer des forêts. La Commission nationale forestière impose désormais des plans de gestion forestière pour tout nouveau projet. Le Secrétariat d’Etat au tourisme propose des formations à l’écotourisme aux “ejidos”, ces terres collectives paysannes issues de la réforme agraire mexicaine, afin de générer des emplois locaux, créer des activités écotouristiques, préserver l’environnement…Les “ejidatarios” doivent s’organiser pour pouvoir obtenir des ressources de la part de l’Etat. Les projets soutenus exigent des mesures de respect de la biodiversité, de gestion des ordures, de traitement des eaux grises…De nombreux projets de tourisme durable sont menés en collaboration avec des universités. Mais aussi des communautés s’organisent avec ou sans appui gouvernemental. On peut trouver tout type d’offre touristique responsable : des haciendas de luxe du Yucatan impliquant les communautés mayas aux circuits écotouristiques du Chiapas proposés par des groupements communautaires indigenes…

6) Quels sont les Etats mexicains les plus avancés en matière d’offre de tourisme responsable ?

Les Etats les plus expérimentés et présentant la plus grande diversité d’offre de tourisme responsable sont le Michoacan et Oaxaca, le Chiapas et le Yucatan dans le sud du Mexique.

7) Quelle priorité accorde votre gouvernement à ce type de tourisme ?

Le gouvernement mexicain accorde une grande importance au tourisme car il constitue la 3ème source de revenus du pays et génère de nombreux emplois. Il a d’ailleurs décidé que 2011 sera l’année nationale du tourisme au Mexique. A travers cette décision politique, chaque branche touristique va recevoir une attention particulière. Le grand défi est d’assurer la durabilité et la compétitivité de ces projets. Pour cela, le secrétariat d’Etat au tourisme propose des programmes de formation touristique professionnelle comme le Modernizo ou label H afin d’améliorer la qualité des services au niveau de l’accueil, de l’administration touristique et de la sécurité alimentaire.

Il est urgent que davantage d’opérateurs réceptifs intègrent ce type d’offre et se connectent avec les tour-opérateurs des pays du Nord. En ce sens, nous allons promouvoir certains opérateurs engagés comme South Hope au Salon professionel TOP RESA à Paris du 20 au 23 septembre 2011.

L’organisation de la dernière COP16, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique, en décembre dernier à Cancun au Mexique, le discours du Président Calderon sur le tourisme durable témoignent de la volonté et de la préoccupation du Mexique de répondre à ces grands défis environnementaux.

8) Pensez-vous que le Mexique peut devenir une grande destination du tourisme responsable ?

Absolument, parce que ce pays dispose d’une énorme biodiversité et maintient encore vivantes plus de 70 cultures préhispaniques. Nous devons conserver, valoriser et respecter ce qui fait notre singularité : notre héritage culturel, nos sites préhispaniques, les communautés indigènes. Nous devons les soutenir sans pour autant les convertir au folklore.

9) Avez-vous des expériences positives de TR à nous citer ?

Un projet remarquable est celui de la Fondation des Haciendas du Monde Maya qui a reçu à Berlin en Mars 2008 un Prix International “Tourisme Ethique, To Do!”, pour avoir fait du concept des haciendas un axe de développement des communautés mayas de la Péninsule du Yucatan.

Au Chiapas, des réseaux d’écotourisme comme la Encrucijada , dans l’Etat de Oaxaca, des expériences collectives de tourisme rural entre villages avec los pueblos mancomunados, dans l’Etat de Veracruz, le campement écotouristique de Las Cañadas

Les initiatives de tourisme responsable sont nombreuses et variées au grand plaisir du voyageur curieux et désireux de s’écarter des sentiers battus pour mieux connaître le Mexique en profondeur.

10) Et concrètement, le voyageur qui veut pratiquer un Tourisme responsable au Mexique, où trouve-t-il l’info ?

Je recommande aux voyageurs qui souhaitent connaître l’offre du tourisme responsable ou “turismo de natureleza” comme on l’appelle chez nous (tourisme d’aventure, écotourisme, tourisme rural et communautaire) de se rendre sur les pages internet des secrétariats du tourisme de chaque Etat. La section “Turismo de Naturaleza” de la page internet du Secrétariat d’Etat au tourisme publie des listes d’opérateurs specialisés par Etat

11) Vous avez un nom à consonance française, vous descendez de français ?

Mon grand-père a émigré de la région de Barcelonnette dans les années 1800. Mon père est né au Mexique en 1917 et s’est marié avec une française là-bas. Je porte en moi l’héritage de ces deux cultures…

12) Et l’expression “México magico”, que veut-elle dire ?

Le Mexique est un pays qui a 1000 facettes, 1000 visages, une culture extraordinaire, une histoire mouvementée et passionnante, des habitants chaleureux et accueillants, c’est un pays qui a TOUT et qui surprend sans cesse, c’est pour cela qu’on le surnomme “México magico” !

Complément d’informations disponibles sur

Conseil de Promotion Touristique du Mexique
www.visitmexico.com

Opérateurs de l’écotourisme et du tourisme d’aventure au Mexique
www.zonaturistica.com/ecoturismo/operadores.php
Sélection qualitative de voyages écotouristiques et d’aventure au Mexique
http://ecoturismo.com.mx

Manuel Miroglio


“Le Mexique est un pays aux mille facettes !” | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Romain Vallon

FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Tourisme en Actions – une nouvelle publication de l’OITS une nouvelle publication de l’OITS...

Tourisme communautaire et trekking au Mexique avec Terra Maya Terra Maya favorise la découverte des villages des Peuples Mancomunados, en réalisant plusieurs journées de trekking ou en réalisant plusieurs activités...

Solidarissimo : un salon dédié au tourisme solidaire Le salon Solidarissimo, consacré au tourisme social et solidaire, aura lieu à Colmar du 11 au 13 novembre....

Tourisme Mexique - Vacances à Mexico City Cette grande mégalopole du Mexique, qui est par ailleurs la plus ancienne capitale du Nouveau Monde, nécessite plus de deux jours pour la découvrir dans son entité....

Les lauréats de la Bourse Avi International A une semaine de la remise des prix Avi Bourse Aventure...

Qui se cache derrière Voyageons-Autrement.com ? Présentation du webzine Voyageons-Autrement.com (écotourisme, voyage solidaire, équitable et tourisme durable)...

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda