#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Le glamping dépoussière le camping

| 9 septembre 2019 • Mis à jour le 10.09.2019 à 8h17
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative régionale 
         

Il est loin le temps où l’on déballait les sardines pour ficher en terre la canadienne du grand-père. Et pourtant, l’hôtellerie de plein air ne s’est jamais aussi bien portée, entrainée par l’explosion du glamping, contraction de glamour et camping, une tendance apparue en 2007 au Royaume-Uni qui a conquis tout l’Hexagone. Nature, écolo, un brin insolite mais non sans confort, le glamping est aujourd’hui plébiscité par toute une frange de campeurs new-age, souvent urbains, qui souhaitent pour une nuit faire le grand plongeon dans le vert des vacances.

Domaine des Galants

Le nid sphère @GClastres

Mille et une façons de glamper dans des hébergements insolites !

Que vous louiez un mobil-home tout équipé, un chalet cosy, une tiny house, une tente lodge, une tente safari un ancien tonneau de vigneron, voire une bulle, un tipi, une roulotte ou une yourte, vous voilà glampeur, adepte d’un séjour au vert qui sort de l’ordinaire, mais qui garantit toutefois un certain confort et des prestations de qualité. Homair propose par exemple la location de camping en écolodge ou cabane dans les arbres.. En France, le glamping est plus que jamais tendance, surfant sur la bonne santé des hébergements insolites et de l’hôtellerie de plein air, un camping européen sur trois est français, et le chiffre d’affaire annuel du secteur dépasse à présent les 2,5 milliards d’euros. La raison d’un tel succès ? La montée en gamme et l’apparition de nouveaux services propres à attirer des familles de CSP+ désireuses de se mettre au vert sans les contraintes des campings traditionnels : sanitaires collectifs, espaces restreints, manque de confort, etc.

cabane en forêt

Arbre cabane avec Spa ? ;) © Unsplash

Des vacances confort au cœur des territoires

Si le glamping touche plutôt  les classes moyennes ou aisées, il reste tout à fait compétitif si l’on regarde les tarifs des chambres d’hôtes classiques ou des hébergements plus classiques. En outre, il permet une immersion au vert dans des lieux et cadres atypiques, avec un réel souci d’être en écho avec la  nature. Côté impact, le glampeur est plus écolo que le vacancier classique, puisque d’après l’association Green Tourism, il consomme dix fois moins de carbone que dans un hôtel classique. En outre, les adeptes du glamping privilégient souvent des activités de proximité telles la pêche, la randonnée, la baignade ou la découverte du patrimoine environnant, autant d’activités qui valorisent l’authenticité du territoire et permettent de faire fonctionner l’économie locale. De même, petits commerçants et produits du terroir sont plébiscités par des vacanciers désireux de découvrir les spécificités locales.

Au coeur de la nature d’un parc naturel régional @GClastres

La multiplication des offres de séjour glamping

Et pas une année qui passe sans l’apparition de nouveaux concepts toujours plus originaux avec une réelle explosion des campings 4 étoiles. Dans les années 2000, la France comptait 700 campings classés quatre et cinq étoiles, aujourd’hui, elle en possède près de 1 400. En revanche, revers de la médaille, le nombre de campings deux étoiles a quasiment été divisé par deux. En 2001, 65 % des campings étaient classifiés en 1 et 2 étoiles. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 29 %, posant la question de l’accès aux vacances pour tous, car le camping classique reste souvent l’unique solution pour les petits budgets, étudiants, randonneurs.  Il faut cependant relativiser un brin, car au sein des classes populaires, beaucoup font aussi le choix des campings 4 étoiles grâce aux aides VACAF, l’idée étant de retrouver au coeur de la nature « le confort comme à la maison ».

Le Glamping, qu’est ce que c’est ?

Tente bulle, safari ou lodge sont souvent plébiscitées@DR

 

Retour aux sources des vacances

Ainsi, chaque année, ils sont des milliers à revenir transformés d’une expérience de séjours glamping au vert, tels ces amoureux qui se seront réveillés dans leur « nid » au sommet d’un arbre, et auront pu observer quelques biches en prenant leur petit-déjeuner, ou cette famille, ravie des feux de camps, des grillades de marshmallows, et des nuits d’été passées à contempler les étoiles. Enfin, il y a ce retour aux sources et cette prise de conscience que  chaque petit geste compte, ces vaisselles collectives qui s’organisent, ces toilettes sèches qui s’apprivoisent, quand les chants matinaux des oiseaux remplacent la sonnerie des réveils.

Sagesse #Glamping = contraction de glamour & camping @GClastres

Lectures conseillées

Le “glamping”, vous connaissez ?
Concilier luxe et écologie : le bel exemple du Grand Hôtel Cannes
Créer son ecolodge en suivant la formation d’Ecolodge La Belle Verte


Le glamping dépoussière le camping | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 voyages sélectionnés par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

6 Idées Cadeaux pour la Fête des Mères Pour ceux qui l’auraient oublié ou l’ignoreraient encore, le 29 Mai est le jour de la Fête des Mères. Et à toute journée spéciale, cadeau spécial ! Mais comme il n’est pas...

Vacances glamping : ouverture de saison à Un Lit au Pré Un Lit au Pré déclare sa saison 2017 ouverte. Cette saison qui intègre la flexibilité des dates d’arrivée, de nouvelles fermes, des activités saisonnières...

Un magazine professionnel sur l’hébergement insolite en France Glamping Buisness Magazine, premier magazine gratuit mais uniquement en version numérique, sous-titré « La vie en rose »...

Le "glamping", vous connaissez ? Contraction de "glamour" et "camping", le mot glamping désigne une nouvelle tendance dans le monde du tourisme, qui pourrait bien se pérenniser et devenir un modèle touristique durable...

La haute-saison des salons HPA Une fois les clients partis, les sites mis en hivernage et quelques jours de repos pris, les gestionnaires de campings entament les nombreux autres aspects de leur métier : l’entretien,...

Le glamping dépoussière le camping Il est loin le temps des nuits au camping où l’on déballait les sardines pour ficher en terre la canadienne du grand-père. Nature, écolo, un brin insolite mais non sans confort,...

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda