#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

L’innovation au programme du 8e forum européen du tourisme pour tous !

| 21 janvier 2016 • Mis à jour le 21.01.2016 à 17h59
Thèmatique :  Acteur associatif   Institutionnel 
         
Forum de l'OITS

Jean-Marc Mignon, président de @DR

Le 8e forum européen du tourisme pour tous s’est tenu du 21 au 23 octobre à Albufeira, au Portugal, sur le thème de l’innovation. Sous l’égide de l’OITS (Organisation internationale du tourisme social) et sur l’invitation de la Fondation INATEL, il a réuni près de 200 participants provenant de 16 pays d’Europe mais aussi des Amériques. Rencontre et échange avec Jean-Marc Mignon, président de l’OITS, pour découvrir les principaux points abordés lors de ce forum.

VA/ Parmi les sujets abordés lors du forum, celui de la RSE (responsabilité sociale des entreprises) a été central. Pouvez-vous nous expliquer plus précisément comment la RSE s’incarne dans le tourisme social ?

C’est effectivement la première fois que, dans un congrès de l’OITS, nous abordons directement la question de la responsabilité sociale des entreprises. Cela ne signifie pas que nous n’y portions pas d’intérêt auparavant, mais nous considérions qu’il était difficile de démontrer une valeur spécifique de notre secteur du tourisme social en matière de RSE, et que celle-ci devait concerner tous les secteurs. Mais, à la réflexion, ce positionnement avait peut-être pour inconvénient de ne pas toujours inciter nos membres à faire ce qu’ils devaient dans ce domaine, notamment en prenant connaissance de bonnes pratiques d’entreprises de notre secteur. C’est ce qui explique que nous ayons consacré une session spécifique à ce thème lors de notre forum d’Albufeira.

Quant au contenu, je crois que deux éléments constituent une priorité pour nous : la durabilité et la dimension environnementale d’une part, la place des salariés – et notamment des saisonniers – dans le projet et la vie de l’entreprise d’autre part. Ces deux aspects s’expliquent par deux enjeux aspects majeurs de notre activité : l’impact sur l’environnement et la saisonnalité.

VA/ Toujours concernant la RSE, pourriez-vous nous citer plus précisément un ou deux projets en cours où la RSE permet d’incarner ou de promouvoir le « Tourisme pour tous » ?

Le Forum d’Albufeira a permis de prendre connaissance – notamment – de deux bons exemples en matière de RSE, l’un en France, avec VVF Villages, qui a mis en place depuis plusieurs années un poste spécifique de responsable de cette question, et dont la présentation a bien impressionné l’assistance, et, par ailleurs la Fondation Inatel, au Portugal, qui gère une quinzaine de beaux équipements dans le pays mais a aussi un investissement fort dans les domaines culturels, sociaux ou sportifs.

OITS

Forum OITS. La RSE en question@DR

VA/ L’apport des nouvelles technologies a également été abordé lors du forum. Et de fait, peut-on dire que les nouvelles technologies profitent au tourisme social ? Comment cela se traduit-il concrètement ?

Lors du Forum, nous avons aussi effectivement abordé la question des nouvelles technologies et leur apport au secteur du tourisme social. S’il faut reconnaître que celles-ci impactent notre secteur de façon variable d’une entreprise à l’autre, il ne fait cependant aucun doute que notre secteur n’est pas à la traîne dans ce domaine, si nous le comparons aux autres opérateurs du monde du tourisme, et notamment de ceux de l’hébergement. Nos entreprises les plus performantes utilisent toute la gamme des technologies existantes : sites, plateformes, réseaux sociaux, etc.

En revanche, il faut sans doute relever que, d’un point de vue collectif…et international, nous n’avons pas su, ou pas encore su, mettre en place un outil de commercialisation efficace de l’offre existante dans les différents pays où le tourisme social est structuré ; cela a pour conséquence que nous devons utiliser les grandes plateformes existantes, commercialement efficaces, mais ne mettant pas du tout en exergue nos spécificités. Il est évidemment plus facile d’en faire le constat que de faire émerger la bonne solution collective, mais quand nous voyons les bons outils nationaux mis en place par nos membres les plus importants dans leurs pays, on doit constater que ce n’est pas le savoir- faire qui manque mais plus la recherche d’une plus grande présence collective et structurée à l’échelle internationale, et avant tout en Europe.

Forum OITS

Anabela.Correia. FondationINATEL@OITS

VA/La clientèle du tourisme sociale, parfois plus âgée, dont les moyens sont souvent plus limités, a-t-elle facilement accès à ces nouvelles technologies ?

Je crois que la – ou plus exactement « les » – clientèles du tourisme social sont très diverses, et, si nous-mêmes parlons souvent des seniors parce qu’ils constituent une priorité dans certains projets européens, nous ne saurions oublier l’importance des publics enfants / jeunes et familles dans notre secteur, sans omettre bien sûr les personnes handicapées.

Nos publics sont, me semble-t-il, à l’image des populations de nos pays, dans leur diversité sociale et culturelle. Si donc les seniors utilisent moins les nouvelles technologies – et encore cela change vite -, les jeunes en revanche en sont de gros utilisateurs, et notamment en matière de tourisme… et y compris dans nos auberges de jeunesse ou autres équipements qui leur sont dédiés. C’est d’ailleurs à un point tel que nous avons appris d’opérateurs du tourisme social en Colombie qu’ils faisaient des réductions, dans les cafés par exemple, à ceux qui venaient sans tablettes ni smartphones afin que ces lieux redeviennent des espaces d’échanges, et que d’autres équipements se développaient autour de la dimension « wifi-free », c’est-à-dire sans wifi !!!

Je ferai une dernière remarque en réponse à cette question, pour souligner que, en revanche, il y a certainement une moindre utilisation des nouvelles technologies pour tous ceux qui ne voyagent pas individuellement mais en groupes, et, dans ces cas-là, nous retombons effectivement souvent sur des publics seniors.

VA/ En France, mais aussi en Espagne ou en Belgique, des systèmes d’aide au départ en vacances se sont adaptés grâce au développement de plateformes digitales. Comment fonctionne ces différentes plateformes ?

Des plateformes existent en effet pour la mise en œuvre de certains systèmes d’aide au départ en vacances dans quelques pays d’Europe. Le programme senior en Espagne a de longues années d’expérience dans ce domaine, l’ANCV a mis en place un chèque vacances dématérialisé il y a quelques mois ; en Suisse, le chèque Reka a également fait ses preuves dans ce domaine, mais, pour le reste, les initiatives sont plus limitées, en lien avec les aides existantes. Peut-être serait-il d’ailleurs intéressant un point précis sur ce qu’il en est aujourd’hui.

——————–  A suivre ——————-


L’innovation au programme du 8e forum européen du tourisme pour tous ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Acteur engagé du tourisme social : zoom sur les Chèques -Vacances. Le 15 novembre 2012, l’ANCV (Agence Nationale pour les Chèques-Vacances) fêtera ses trente ans à la bibliothèque François Mitterrand. En France,...

Le tourisme responsable dans l’économie participative, un sujet qui passionne Bruxelles Deux sujets d’actualité qui font débats. L’alliance de deux réseaux européens de tourisme durable. Le choix de l’emplacement...

Calypso future plateforme d'échanges européens Le Congrès mondial de l’Organisation International du Tourisme Social (OITS) qui s'estn tenu en octobre dernier a aussi été l'occasion de mettre en lumière les nouveaux...

OITS: 1963 - 2013 Voilà maintenant 50 ans que l’OITS a été créée et c’est au Parlement Européen à Bruxelles que cet événement a été célébré. Représenté sur 3 continents (Amériques, Afrique et Europe), l’OITS a...

L’Europe, destination touristique N°1 encore pour longtemps ? Le 12 janvier à Bruxelles, la Commission Européenne du Tourisme (ETC) et la Commission Européenne ont présenté les résultats des 18 derniers mois de...

Un tourisme social européen ? Oui, mais jusqu’à quel point ? Le tourisme social comme on l’a toujours connu se renouvelle et innove pour s’adapter aux changements de la société, aux crises périodiques du système....

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda