#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Joseph Kessel, l’ogre qui croquait la vie !

| 24 avril 2017 • Mis à jour le 24.04.2017 à 12h11
Thèmatique :  Livres   Monde 
         

Quel bonheur de redécouvrir l’incroyable épopée que fut la vie de Joseph Kessel sous la plume de Marc Alaux. Page après page, on réalise combien l’homme de lettres fut avant tout un fantastique jouisseur, curieux de tout, des hommes, des femmes, des continents, avec de fantastiques débordements pour mieux taquiner la vie et le destin. Une vie hors norme ou plutôt une multiplicité de vies et de rencontres, qui donnent à voir l’œuvre autrement, à la lumière d’un être d’exception.

 Kessel

 

Que celui qui n’a pas lu un ouvrage de Joseph Kessel se jette la première pierre. Il passe à côté d’un souffle et d’un élan qui emporte tout… « Et mon métier à moi ! Il n’est pas exigeant, il n’est pas beau ? Ramasser le monde en un jour, le jeter aux hommes chaque matin. Les sortir de leur ornière, de leur trou, de leur ennui, de leur routine aveugles ». Cette citation, tirée du livre La Tour du malheur en 1950, Marc Alaux nous la propose comme la meilleure illustration à tout ce que fut l’homme. Fonceur, toujours, curieux, forcément, il sera par exemple le premier journaliste à voyager de Casablanca à Dakar via l’Aéropostale qu’il découvre un soir en dinant avec Marcel Reine et Edouard Serre, deux aviateurs à peine rentés de quatre mois de captivité chez les Maures du Rio de Oro (actuel Sahara-Occidental). Des rencontres de ce type, déterminantes, ponctueront toute la vie de l’émigré russe, qui se fait un nom en enquêtant tout azimut, sur la révolte irlandaise, puis Monfreid et les trafiquants de la mer Rouge, sur la crise de 1929 à Berlin, sur la Résistance au cœur de la Deuxième Guerre Mondiale, des enquêtes, des reportages, mais aussi des ouvrages, qui égrènent toute la vie de l’homme et en montre parfois les doutes, les regrets, des horizons. L’un des plus réussis est sans conteste Les Cavaliers, où l’on retrouve un Kessel flamboyant au cœur de l’Afghanistan insoumise. Facétie du destin, l’homme s’en ira justement le 23 juillet 1979, juste avant l’invasion de l’Afghanistan par les Soviétiques. Kessel a 81 ans, il nous laisse bien des écrits à lire et à relire…

—————————————–

Joseph Kessel, La vie jusqu’au bout, Marc Alaux, Transboréal, 2015. 14,90 €.

 

 

 

 

 


Joseph Kessel, l’ogre qui croquait la vie ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Joseph Kessel, l’ogre qui croquait la vie ! Quel bonheur de redécouvrir l’incroyable épopée que fut la vie de Joseph Kessel sous la plume de Marc Alaux. Page après page, on réalise combien l’homme de lettres fut...

Dominique Lommatzsch. Passion Djibouti. Tous les chemins mènent à Rome. Pas tous. Ceux de Djibouti vous mèneront forcément à Dominique Lommatzsch. Impossible d’échapper à cette passionnée qui a fait de Djibouti son...

Voyager autrement à Djibouti « Djibouti n’est pas au bord de la mer. Elle est au bord du désert. C’est le secret de sa douce et irrémédiable folie : la ville est née de la mer, ses hommes appartiennent au désert....

Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté...

Escapade à Bankoualé Escapade à Bankoualé...

Impressions voyageuses : De Djibouti à Tadjourah Nombreux sont les auteurs et artistes à avoir été tentés par l’aventure djiboutienne. Henri de Monfreid, Arthur Rimbaud, Albert Londres, Ryszard Kapuscinski, Hugo...

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda