#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Into the West…

| 1 novembre 2014 • Mis à jour le 01.11.2014 à 8h26
Thèmatique :  Bons plans   Routes du Monde 
         

Du nord au sud, en filant à travers les états du Wyoming, d’Utah & Arizona, vous traversez quelques-uns des plus beaux et plus célèbres paysages américains. Autant dire qu’un petit road-movie, mené du Yellowstone au Grand Canyon, vous laissera des images dans la tête pour l’éternité. Et savez-vous quoi ? Même l’Aventure (avec un grand A, oui) peut encore s’y trouver au rendez-vous. Appetizer…

Le Yellowstone

Imaginez un endroit si beau qu’il inspirerait aux hommes l’idée même de parc naturel. Créé en 1872, le Yellowstone est, de fait, le premier du monde. Quand, arrivant de Salt Lake City, au sud, vous l’abordez par Jackson et l’antichambre enneigée (même en août) des cimes du parc du Grand Teton, vous vous dites : waah ! c’est beau, ça ressemble aux Alpes (on est dans les Rocheuses).
Très vite cependant, une fois croisés vos premiers geysers, vos premiers lacs volcaniques d’eau bouillante turquoise, jaune souffre, vert pale… vous ne cherchez plus à comparer, vous numéritraillez !

Et lorsque vous parvenez au canyon et aux cascades nichés au cœur du parc, vous avez compris que vous étiez en Amérique et nulle part ailleurs. Surtout lorsque vous vous retrouvez coincés sur la route par un troupeau de… bisons ! ayant décidé de la traverser (génial ! sans oublier les cerfs, les élans ni le coyote…).
Quant à l’ours, en dépit des innombrables panneaux vous conseillant de demeurer « bear aware » (« Attention aux ours ! » un ou deux touristes finissant chaque année dans l’estomac des grizzlis), vous apercevez vaguement un bot de fesse à un moment, une patte à un autre, mais c’est tout… D’autres que vous, bien sûr, ont plus de chances (des qui l’ont vu et vous montrent leurs photos, ça, vous en croisez !!).

Aux E-U, enfin, vous y êtes à coup sûr, le soir, face à votre assiette où vous avez intérêt à aimer la nourriture riche. Et le cheddar ! Puis quittant le parc par Cody (Wyoming), vous assistez à votre premier rodéo et découvrez que les hommes, ici, portent le Stetson sur la tête toute la journée, pour de vrai !!!

Vertiges de l’Utah

Sur les plaques américaines, l’Utah est symbolisé par une arche de pierre. « Arches National Park » est en effet l’un des parcs de cet état, le plus riche de tous (des états) en paysages minéraux impossibles. Depuis Moab, capitale de l’outdoor, et après moulte randos dans Arches, vous rayonnez dans Canyonland, autre parc, grimpez à Island in the sky, la falaise du Roi Lion, celle de Telma et Louise aussi (la scène finale), au lever ou au coucher du soleil selon l’orientation, et vous restez scotché par ce parterre de canyons dans des canyons  … à l’infini.

Ancien village Anasazi dans le parc de Mesa Verde

Ancien village Anasazi dans le parc de Mesa Verde

Petit détour au sud-est par Mesa Verde NP et ses fameuses mesa abritant sous d’immenses porches de pierre les villages des premiers Indiens, les Anasazi. Puis taille la (belle) route jusqu’à Monument Valley où planent encore l’ombres de John Ford et de John Wayne. Un sommet dans le genre : the poster.

Mais ce n’est rien encore, côté graphique (on passe du macro au micro), comparé au cheminement fabuleux (au sens propre, on est dans un décor de fable) du désormais célèbre boyau d’Antelope Canyon (préférez le Lower Canyon, à l’Upper qui est vraiment une usine à touristes) : 2 m de large entre deux falaises qui en font vingt de haut, délicatement sculptées par le vent, la lumière verticale jouant tout là-haut et vous-même qui l’arpentez, en bas. Et puis on the road again (votre périple étant, of course, un road-moovie) jusqu’au Grand Canyon, donc (Arizona pour le coup). Et ce sont encore des oh ! et des ah ! Alors vous serez définitivement convaincus d’avoir fait tout ce chemin pour quelque chose… Mais vous le saviez déjà. Cette Amérique-là, géographique, n’est pas un mythe.

Sunset sur la Grand Canyon

Sunset sur la Grand Canyon

Cherry on the cake !

Pour finir, on voulait un truc rare, du genre qu’on n’oubliera jamais. On voulait l’immersion into the wild, dans les grands espaces (mais avec une fin plus heureuse, désolé Sean). On s’est renseigné et on a trouvé LE plan ; choisi ensuite les meilleurs : Tag A Long (voir à la fin) : 4 jours de descente du Colorado sauvage, entre Moab et le lac Powel, dans les paysages incroyables, les sinuosités sans fin de Canyonland. Sur un raft : deux gros boudins de caoutchouc, une plate-forme centrale, des sacs étanches et vous.

Le soir, vous bivouaquez sur une plage de sable blanc, face aux falaises du Colorado qui rougeoient, à 50km de la première route goudronnée, 70 du premier village. Joe, votre guide perso (car vous êtes seuls sur votre raft, entre vous ; même si nous, on avait Carl en plus, un Vet’, un vrai, qui nous racontait le Vietnam autour du feu de camp et de quelques Bud). Joe, donc, a préparé l’apéro et s’apprête à lancer les grillades (ça, les steaks, rien à dire : ils savent faire !). Un aigle survole le camp tandis que Carl vous parle de l’intelligence étonnante des corbeaux (« raven ») qui guettent votre absence pour venir piller vos réserves.
La journée, vous vous êtes baignés, avez randonné vers des ruines, des troncs pétrifiés, des paysages lunaires (Doll’s hill)… Et vous êtes incroyablement bien ; ce que vous vivez est unique (on n’a croisé que deux autres radeaux et trois kayaks en 4 jours : au mois d’août ! alors même que les chambres dans le Yellowstone se réservent un an à l’avance !).

Bien sûr, tout ce que vous avez vu avant était magnifique, somptueux, mais là, vous êtes définitivement Ailleurs. Surtout quand, au milieu de la nuit, un orage comme dans les films illumine le ciel et secoue les tentes ; frisson garanti. Nouveau frisson lorsque la rencontre attendue une semaine durant au Yellowstone se produit enfin, totalement inattendue : l’ours est là ! Qui vous regarde passer et se met à nager dans votre direction, total friendly, apparemment, mais quoi, dans le doute, vous démarrez quand même le moteur du radeau…

Une rencontre inattendue

Une rencontre inattendue

Vegas pour finir

Puis le dernier jour, après avoir franchi les rapides (en août, vous serez juste trempés comme des soupes, c’est le but de ce « big fun », les enfants étant bienvenus dès 4 ans, c’est dire), vous arrivez au fameux Lac Powell et il est bientôt l’heure de rentrer.
Pour le coup de l’étrier, vous choisissez d’emprunter la route nord, celle qui file plein ouest au-dessus du lac Powell. Vous auriez raté Bryce Canyon sinon, le chouchou des Frenchies, pépinière de cheminées de fée rouges et ocres, merveille absolue où déambuler. Zion, juste après, autre merveille, juste avant de dévaler la pente vers Vegas où vous prenez 10°C de plus d’un coup. La guillotine.

Bryce Canyon

Bryce Canyon

Car l’avion du retour, vous l’avez programmé depuis Vegas, pour voir. Et ça, pour voir, vous voyez : l’endroit est unique au monde, surréaliste, une BD de Jodorowsky/Moebius : l’Amérique y fait relâche et expérimente un univers d’hyper-entertainment : le spectacle est partout, l’argent itou : kaléidoscope incroyable de décors de cinéma où grande pyramide en taille réelle et Tour Eiffel se côtoient.
Et comme vous aviez scellé votre stratégie de jeu avant d’entrer dans le casino (chaque hôtel, à thème, en est un), vous n’y laissez même pas vos derniers cents. Dans l’avion qui survole les immenses plaines du Middle West, vous nourrissez même un petit regret, une bonne raison de revenir : en dépit des trois semaines et quelques 4500 km parcourus, vous n’avez pas vu de sequoia. Yosemite Park se trouve quand même nettement plus à l’Ouest encore, en Californie. Next time, maybe…

Des pros à la rescousse

Trois semaines aux Etats-Unis à visiter les grands parcs, ça coûte quand même une blinde. Aussi ne voulions-nous pas nous planter et avons-nous fait appel à des pros. Equinoxiales le spécialiste des voyages sur mesure aux Amériques propose des itinéraires en voiture de toutes durées, avec inclusion d’activités, type expédition sur le Colorado au départ de Moab avec Tag a Long. Pour bouger, vous pouvez choisir entre mobil-home ou voiture + motels, ce qu’on a retenu nous, car on savait qu’on adorerait découvrir un motel différent, son ambiance et son accueil chaque soir. Up to you…
Equinoxiales : 01 77 48 81 00 – www.equinoxiales.fr

Tag A Long !

Un amoureux des grands espaces a inventé le genre il y a 50 ans tout rond et créé Tag A Long. Depuis, TAL propose toutes les excursions possibles et imaginables dans les parcs de l’Utah et sur le Colorado : 1 jour, 2, 3, rien que les rapides (en avril-mai, c’est du vrai sport !), avec des guides top et le service à l’américaine : même au milieu de nulle-part, vous avez tentes, matelas gonflables, fourneaux, wc portables ! (au cœur d’un paysage de rêve désert, c’est juste surréaliste), bacon & eggs au breakfast, glacière pour vos apports perso de l’apéro… l’exact point d’équilibre entre expé roots et cool. Et puis Joe : bon captain, super guide et, de plus, excellent cook !
www.tagalong.com


Into the West… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Escursia nous emmène à Nantes explorer intelligemment !... Les voyages insolites d’Escursia se sont établis cette année sur la capitale du Grand Ouest....

Les plus beaux endroits du monde pour un roadtrip à vélo Le vélo serait parait-il le meilleur moyen de découvrir un pays ! A 20 km/h, tout est plus facile : les paysages défilent ni trop vite ni trop lentement,...

États-Unis Pays de la démesure et le plus puissant au monde, mais pas que, il est surtout le centre culturel du monde, une Terre d’accueil depuis les premiers pionniers Irlandais et Britanniques jusqu’aux vagues...

10 conseils aux voyageurs responsables pour venir aux Etats-Unis Pays de la démesure et le plus puissant au monde, mais pas que, il est surtout le centre culturel du monde, une Terre d’accueil depuis les premiers...

The wave !... le tourisme durable vu par les Rangers américains une immense vague de gré rouge déployant son dégradé de strates colorées en direct de la planète Mars...

Ski nordique dans le parc du Yellowstone [Etats-Unis] Ski nordique dans le Yellowstone [Etats-Unis] : le plus ancien parc national du monde, et certainement le plus célèbre....

La feuille de chou du tourisme durable
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda