#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Impacts du changement climatique sur le tourisme

| 23 octobre 2010 • Mis à jour le 23.10.2010 à 6h54
         

logo tec conseilLes impacts du changement climatique sur le tourisme et sa nécessaire adaptation
Marie LOOTVOET, consultante de TEC-conseil

Impacts du changement climatique sur le tourisme

Quatre grandes familles d’impacts peuvent être définies :

Les effets « météo » : impacts liés aux sécheresses, inondations, canicules, tempêtes ;

Les effets climatiques indirects : épuisement des ressources naturelles, montée des eaux, fonte des neiges ;

Les contraintes liées aux politiques d’atténuation des effets ;

L’évolution de la société (modes de gouvernance, géopolitique, sécurité).

L’incidence du réchauffement climatique sur le secteur du tourisme est acceptée comme une réalité à prendre en compte pour l’avenir. La prise de conscience s’est produite.
Mais, concernant la question de l’adaptation, les écarts de capacités d’adaptation sont importantes entre les différents acteurs : l’adaptation des touristes, voire des tour-opérateurs, est relativement aisée (changement de destination, modification de l’offre par les TO…). Les destinations impactées (CDT, hébergeurs, restaurateurs, prestataires d’activités…) auront quant à elles beaucoup moins de marge de manoeuvre.

Lorsque l’on considère les adaptations, la notion d’atténuation doit toujours être présente pour éviter les effets pervers des adaptations aggravantes (installation de la climatisation en cas de hausse des températures…).

Beaucoup d’incertitudes persistent sur l’ampleur et la nature exactes des impacts.

Les actions d’adaptations

Certaines adaptations sont envisageables selon le type d’impact.

Hausse des températures : l’élévation des températures impactera différemment le secteur touristique selon les zones. Il est important de passer à une information scientifique, parfois obscure, à une information pratique à l’usage des professionnels du tourisme et des visiteurs concernant ce sujet.

Les effets principaux de la hausse des températures : redistribution des flux touristiques, diversifications des activités, développement accrue du « dernière minute », baisse de l’enneigement…
Les adaptations principales sont l’éco-conception des hébergements, la rénovation thermique… Les adaptations aggravantes comme les climatisations, les canons à neige, sont à proscrire.

Réduction de la ressource en eau : l’incertitude persiste selon la zone géographique quant à l’ampleur de cette conséquence du réchauffement climatique. En méditerranée, toutes les études s’accordent pour prévoir la baisse des précipitations. Pour toute une bande géographique située au nord de l’Europe, les modèles ne permettent pas de prédire l’évolution des précipitations.

Augmentation du niveau des mers : le niveau des mers, au niveau global mondial, aura vraisemblablement augmenté de 40 cm d’ici 2040. La submersion, mais aussi l’érosion, entrainent des risques pour les personnes, les biens et les écosystèmes.
L’adaptation va essentiellement consister en un arbitrage entre la lutte frontale (digues) et l’abandon des terrains.

Bouleversement des paysages et des terroirs : le secteur de l’agriculture, donc les productions locales ainsi que les paysages, subira les effets du réchauffement climatique (impact sur les AOC par exemple avec déplacement éventuel des territoires de vins)

Mise en péril de la biodiversité et tourisme de nature : disparition de certains habitats naturels, maladies forestières, bouleversements des migrations…
La diversification de l’offre touristique locale constitue un moyen d’adaptation essentiel.

Les risques naturels : tempête, cyclones… Les incertitudes sont fortes quant à l’évolution de leur fréquence et leur ampleur.

Les risques sanitaires : les vagues de chaleur augmentent la mortalité, certaines affections, la pollution de l’air…

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Impacts du changement climatique sur le tourisme | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

À la ville comme en vacances, vers la fin de la voiture personnelle ? L'écomobilité ou mobilité durable est une politique de gestion et d'aménagement du territoire qui favorise des moyens de transport jugés plus...

Développement touristique en montagne : le temps des choix est arrivé Pierre TORRENTE – Directeur adjoint ISTHIA –CERTOP – UMR 5044 CNRS – Université Toulouse 2...

Le mouvement No-THT dans les Hautes-Alpes Avenir Haute-Durance milite avant tout pour l'enfouissement des deux lignes à haute-tension...

Interview avec Caitlin Hicks de Virgin Atlantic, lauréat 2018 du Prix du Tourisme de Demain pour l'Innovation Virgin Atlantic est rentré en contact avec la Sustainable Restaurant Association (SRA) pour faire un...

Retour sur la rencontre des acteurs européens du tourisme responsable S’est ouverte au siège européen de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, également siège du réseau européen de tourisme NECSTouR (Network of...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

émissions de GES

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda