#TourismeDurable

Hommage à Pascal LLuch

| 5 décembre 2016 • Mis à jour le 05.12.2016 à 10h25
Thèmatique :  Guides   Portrait   Routes du Monde 
         

Notre ami Pascal Lluch, Accompagnateur en Montagne chevronné, et guide de tourisme d’aventure réputé, a perdu la vie sur l’ile de Santo Antao (Cap vert) le 28 novembre après-midi.

portrait PASCAL LLUCH

Voici le compte rendu que nous avons du drame, via le consulat :

“Durant la journée – et le groupe l’atteste, il a clairement annoncé que la plage était dangereuse et interdite.
Si vous connaissez Sao Antao vous comprenez.
Deux femmes sont parties devant et ont entrepris de se mettre en maillot.
Depuis la falaise il a hurlé de ne pas y aller, mais avec le bruit de vagues…
Il s’est empressé, a jeté son sac et ses lunettes et a plongé. Les deux personnes étaient en détresse.
Une en est sortie. L’autre était en telle panique qu’ils ont coulé ensemble.”

Le même jour, les voyagistes de l’Association V.V.E, dont Pascal avait été longtemps vice-président, et à laquelle appartenait toujours RandoPays, sa petite agence de voyages, se réunissaient.

Nous venions d’évoquer le fait que les voyageurs ne connaissent pas les territoires où nous les conduisons…
En voici un tragique exemple.
Pascal était avant tout un grand voyageur, un baroudeur de l’époque où ni le GPS, ni les Smartphones, ni les claviers d’ordinateurs n’existaient…
Depuis les années 80, il a organisé des circuits à pied dans le monde entier, en particulier en Asie, au Sahara, où il fut pionnier sur de nombreux terrains. Il était également celui, qui, le premier organisa des trekkings à Madère (Il venait de célébrer les 30 ans de son premier voyage dans l’île).
L’œil naturaliste, la fibre environnementaliste, curieux des patrimoines sous toutes leurs formes, spécialiste des sauriens en Ethiopie, il aimait partager son savoir avec les voyageurs qu’il accompagnait.

mongolie PASCAL LLUCH
De 2001 à 2010, il a été co-repreneur de l’agence Hommes et Montagnes, créée en 1969 par Odette et Jean-Louis Bernezat. Hommes et Montagnes, pionnière des voyages au Sahara, est restée leader des grandes expéditions à chameaux jusqu’à sa disparition, peu de temps après avoir célébré ses 40 ans d’existence.
Il fut très marqué par celle-ci, mais se retroussa les manches pour créer l’agence RandoPays, et poursuivre sa route sur les chemins du monde, en innovant toujours, comme pour réaliser ce dernier voyage qu’il a conçu, à la poursuite des aurores boréales en Russie, là où personne ne va !
On ne plagiait pas Pascal Lluch. Qui aujourd’hui pourrait en avoir les moyens ?…
Il fut à l’initiative de plusieurs grandes traversées chamelières en Mauritanie (540 Km sans point d’eau) et en Algérie (près de 1000 Km).
En 2012, il a proposé une longue méharée inédite : « Nous sommes fiers d’avoir pu remettre un tel itinéraire sur pied avec des chameliers qui ne l’ont plus faite depuis des décennies. Ils sont eux-mêmes très motivés par le projet, et nous appellent régulièrement pour nous donner des indications, apporter des modifications, etc. ! », Aimait-il raconter.
Il avait également créé une méharée de 27 jours en Mongolie, ce dont il était également très fier. Méharée qu’il accompagna en 2015 et 2016 (Quel pied de nez envoyé aux agences qui ont édulcoré leurs offres !).
Il voulait avant tout démontrer, en organisant ces expéditions, que la formation de guides et de chameliers pour le tourisme est indispensable. Tant dans le domaine des connaissances, que ceux de la logistique, et de la sécurité…

Son expérience, depuis près de 30 ans, en tant qu’accompagnateur diplômé et professionnel de la pratique de la montagne lui a permis d’assister à l’essor du tourisme d’aventure.
Les connaissances et le savoir-faire de Pascal, acquis au fil des ans, ont nourri sa réflexion quant à l’impact des activités d’aventure sur des territoires en développement.
Les concentrations des voyageurs, dans l’espace et dans le temps, au cœur d’un désert chartérisé, l’exaspéraient au plus haut point. Il aimait tellement le désert… Le vrai.
C’est ainsi qu’il fut l’un des premiers à rejoindre V.V.E peu après sa création, partageant sa vision d’un tourisme respectueux de la nature et des hommes.
Il a participé à la création de l’Association Territoires Responsables (TER_RES), et à la double aventure des deux Forum Nationaux du Tourisme Responsable, à Chambéry et Montpellier, dont il fut l’un des principaux acteurs.

equipe fntr avec pascal lluch

Il était, en outre, co-dépositaire de la marque Compensation territoriale© et était un spécialiste hors-pair des questions liées à la compensation carbone.
Pascal a rédigé pour V.V.E, et d’autres, diverses publications, et de nombreux articles dans le cadre des combats qui l’animaient : la protection de l’environnement, le tourisme solidaire, la défense des territoires à protéger, et celle du métier d’accompagnateur de voyages aventures.
Sujet qui le préoccupait particulièrement, lui, l’un de ses principaux pionniers, qui a vécu en direct l’éviction de la plupart des guides de sa trempe, des agences de voyages dites « d’aventure ».
Il était co-fondateur du Collectif Coprels dont l’objet est d’obliger ces dernières à respecter leurs obligations légales en matière d’accompagnement de trekkings.
Récemment, il avait reçu le récit d’un client d’une agence d’aventure bien connue, montrant jusqu’à quelles aberrations et niveau d’insécurité peut mener l’incompétence d’un guide non formé, non diplômé.
Il n’a pas eu, malheureusement la possibilité de traiter ce dossier.
Ces derniers temps, il s’était aussi activé pour dynamiser le territoire du Trièves, et s’était lancé dans des sorties raquettes et Pulka dans le Vercors. Il souhaitait voyager moins, et développer ces séjours de proximité…
Dans un dernier pied de nez, dont il avait le secret, il disparaît au cours d’un voyage au Cap Vert, alors qu’il tentait de sauver une de ses clientes de la noyade.
Certainement, pour nous rappeler que l’aventure, la vraie, peut être dangereuse parfois, et que la confier à des néophytes ou des personnes non formées est irresponsable.
Nous continuerons, au nom de l’amitié et du respect qui nous unissaient, à le faire savoir, en son nom.
Repose-toi bien Pascal ! Tu l’as mérité. Espérons que la voûte céleste te permette de réaliser de beaux voyages.
Nous adressons une pensée toute particulière à sa famille, d’une dignité remarquable et à sa fille, encore très jeune…

Jean-Pierre Lamic pour V.V.E et l’ensemble des guides, chameliers, amis, soutiens et clients qui ont exprimé leur profonde tristesse sur les réseaux sociaux.

Pour lire et comprendre Pascal Lluch :
Dossiers réalisés en collaboration avec Pascal :
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2013/10/31/le-juste-prix-des-voyages-de-jean-pierre-lamic-et-pascal-lluch/
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2008/12/08/carbone-et-compensation-de-nos-déplacements-le-cas-de-l-aérien-paru-sur-le-site-du-ministère-du-tourisme/
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2010/12/08/compensation-des-gaz-à-effet-de-serre-générés-par-nos-voyages/
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2014/12/04/dossier-accompagnateurs-de-trekkings-en-milieux-spécifiques-montagne-volcans-déserts-grand-nord/
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2014/07/09/un-collectif-de-guides-accompagnateurs-et-agences-de-voyages-remet-en-cause-la-légitimité-de-la-certification-atr/
http://blog.voyages-eco-responsables.org/2014/06/23/habitants-touristes-quelle-frontière-l-exemple-du-trièves/
Et beaucoup d’autres…


Hommage à Pascal LLuch | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jean-Pierre Lamic

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda