#TourismeDurable
10 ANS DE TOURISME DURABLE

Heureuses les villes vertes !

A l’heure où tourisme urbain et city-breaks prennent de plus en plus de place dans la vie des voyageurs, les grandes villes françaises prennent peu à peu conscience que miser sur le végétal leur permet de développer leur attractivité. Celles qui ont pris de l’avance de ce côté et engagé des investissements conséquents en mesurent aujourd’hui tout le bénéfice. Et le mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur …

Les nouveaux jardins de la ville de Nancy – Heureuse villes vertes

Interrogés sur leur vision de la ville de demain, les Français répondent en majorité qu’ils la voient « Verte, écologique et solidaire ». Un regain d’intérêt pour le végétal et la nature que l’on retrouve dans leurs pratiques touristiques comme de loisirs et qui dépasse largement nos frontières puisque 43% des touristes venus visiter Paris déclarent avoir pris le temps de parcourir ses espaces verts.

Ainsi, au moment où Travelbird dévoile son premier Palmarès des villes les plus vertes du monde, les métropoles françaises les plus en pointe en matière de végétalisation urbaine multiplient les attentions de ce côté et se lancent dans la valorisation de leur patrimoine végétal à travers l’organisation de festivals, visites et, bien sûr, de dispositifs digitaux facilitant la rencontre entre visiteurs et espaces verts.

A l’exemple du « Balades Paris Durable » de la ville de Paris proposant 20 promenades écologiques ou encore des Circuits Découvertes imaginés à Caen (qui compte plus de 40.000 arbres « citadins »!), une ville sur deux interrogée par l’Observatoire des villes vertes annonce avoir créé une application smartphone dédiée à ses espaces verts. Ailleurs donc, ce sont de nouvelles animations imaginées autour du patrimoine végétal qui voient le jour, à l’image du premier Festival des Jardins de la Côte d’Azur lancé l’an dernier par le département des Alpes Maritimes ou encore de ce Festival des Jardins alpestres d’Albertville, pensé autant pour les touristes que pour les habitants.

De la même manière, et c’est plus encourageant encore, une ville sur deux a d’ors-et-déjà mis en place un « Plan Biodiversité » visant à préserver celle-ci sur son territoire et incluant, par exemple, des inventaires de la faune et de la flore ou une gestion différenciée des espaces naturels…

Le futur parc des Aygalades à Marseille – Heureuses villes vertes

Du concret !

Et parce qu’en toute chose le nerf de la guerre demeure l’argent et que les décideurs locaux ont besoin de savoir si, côté attractivité, leurs investissements en feuilles vertes se traduisent par un retour sonnant et trébuchant de « billets verts », Val’hor, le syndicat interprofessionnel  de l’horticulture, a mis au point un outil permettant de mesurer la « valeur ajoutée économique apporté par le patrimoine végétal » et l’a testé (avec succès) dans la ville de Niort (lauréate 2014 des Victoires du Paysage) autour d’investissements engagés deux ans plus tôt. Un test qui a notamment permis de mesurer l’évolution de la fréquentation des restaurants et des cinémas impactés par le plan vert…

Car, bien évidemment, ce sont les villes ayant intégré cette composante verte de l’attractivité dans leur budget depuis quelque temps déjà qui se trouvent aujourd’hui en haut du tableau et en retirent les plus grands bénéfices. Ainsi, alors que les villes françaises ne consacrent en moyenne que 46 € par an et par habitant à leurs espaces verts, Nantes, qui revient régulièrement en tête des classements des villes les plus vertes et accueillantes, leur alloue royalement 135 € par an et par personne. Et se classe ainsi bonne première des villes française les plus investies dans le développement et l’amélioration de leur patrimoine végétal. Suivie d’Angers, Lyon, Limoges puis Bordeaux…

Autant d’initiatives locales démontrant (depuis quelques années déjà) qu’investir dans le végétal revient non seulement à améliorer la qualité de vie des habitants, mais également à augmenter le potentiel touristique. Constat qui pousse peu à peu les élus locaux à agir directement certes, mais également à s’interroger sur les bénéfices qu’il y aurait à prendre des mesures à un autre niveau, national, en réservant par exemple d’office une part non négligeable et quantifiée de végétal dans les futurs plans locaux d’urbanisme. Une idée à creuser et à relayer pour parvenir enfin à ces fameuses « villes à la campagne » rêvées par Alphonse Allais il y a un siècle…

Pour aller + loin sur les Villes vertes

1. Le Vélo en ville, un mode de vie durable sous les sunlights de Velo-City Nantes !

– … les tenants du velo en ville anthropologue urbaine fondatrice de bfluid …

2. Vitoria-Gasteiz : une ville espagnole à la pointe de l’accessibilité

– … vitoria gasteiz est reconnue comme ville verte elle dispose notamment de …

3. Lancement de la première édition de Paris Ville Monde

– … du cycle d evenements paris ville monde 19h45 premiere table ronde …

4. Retour sur Paris Ville Monde avec Julien Buot et Stefan Buljat

– … cette dimension particuliere de paris ville monde caption id attachment 29685 …

5. PRAGUE – La ville aux cent clochers

– … variete de formes de la ville melant coupoles pignons renaissance toits …

6. L’expérience Greeters, un concept chaleureux pour découvrir une ville et ses habitants

– … immobilier francis connait bien la ville et ses belles habitations nous …

7. Paris Ville Monde, c’est parti !

– … soiree d ouverture de paris ville monde la federation des professionnels …


Heureuses les villes vertes ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

La Bigotie : des chambres d’hôtes écolonomiques ! Le festival Icare qui s'est tenu à Brive en octobre 2011 a permis de faire la connaissance de Véronique Mure, botaniste et ingénieur agronome. Avec son époux,...

Natura Lodge - Location de Gîtes dans le Gard et l'Ardèche Natura Lodge - Location de Gîtes dans le Gard et l'Ardèche - - un label environnement Clef Verte...

A vélo sur les routes de Provence ! Les chiffres sont là. Le Vaucluse s’est converti au vélo. Plus de 1 500 km de circuits, pas moins de 3 voies vertes, 35 itinéraires, plus de 300 prestataires adhérents à la charte...

23 passent le cap via le groupement "Hôtels au naturel" Passer une nuit à l'hôtel est souvent synonyme de confort, de services modernes et de standardisation, mais souvent moins de respect de l'environnement et...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda