#TourismeDurable

En 2017 de nombreux labels du tourisme durable évoluent…

| 20 février 2017 • Mis à jour le 20.02.2017 à 18h57
Thèmatique :  Acteur associatif   Labels 
         

Alors que l’année 2017 s’ouvre sous le signe du tourisme durable et du développement, de nombreux acteurs français réfléchissent à faire évoluer les labels qu’ils ont mis en place pour mieux encadrer les pratiques des membres qu’ils représentent. Que ce soit les réseaux associatifs comme l’ATES ou ATR ou les associations qui portent les labels à l’instar de Teragir avec la Clé verte, nous sommes allés à leur rencontre pour comprendre ce qui allait changer en 2017.

A l’ATES, un pas de plus pour intégrer le commerce équitable dans les critères de l’association

Les membres de l’ATES et les acteurs du commerce équitable ont fait un constat similaire : l’économie classique actuelle exclut les plus petits producteurs de ses retombées économiques et engendre, dans de nombreux cas, des déséquilibres importants pour les communautés locales et leur environnement. Face à ce constat, l’ATES a choisi depuis 2015 de renforcer la place des critères du commerce équitable dans le label « Garantie tourisme équitable et solidaire » : rémunération juste et équilibrée pour tous, partenariat durable, formation continue, valorisation de la place des femmes, sont autant de critères garants d’une autonomisation des communautés locales et d’un tourisme respectueux. Ces engagements forts sont à découvrir à travers les instants labels, illustrations ludiques des bonnes pratiques des membres labélisés « Garantie tourisme équitable et solidaire ».

Chez ATR, trois axes pour le nouveau label : transparence avec les clients, partenariat avec les prestataires et cohérence avec les équipes. 

ATR est la première association des acteurs du voyage responsable, créée en 2004 autour d’un noyau de tours-opérateurs d’aventure. De nombreux audits ont alors été réalisés par AFNOR Certification pour vérifier que les engagements à agir pour un tourisme responsable étaient bien respectés tant en France qu’à l’étranger. Puis, le cercle s’est élargi à des acteurs du tourisme solidaire comme Double Sens et des grandes entreprises du voyage comme Salaün Holidays et Transat. Les 20 membres d’ATR font voyager plus d’un million de personne chaque année, autant de touristes sensibilisés à travers notamment la charte éthique du voyageur. Depuis 2016, les audits sont réalisés par ECOCERT Environnement et à ce jour 6 opérateurs sont labellisés et 8 en cours de labellisation. Le comité de suivi du label se réunira prochainement pour faire le point sur la nouvelle génération d’un label décliné en 16 critères et répartis en trois axes : la transparence avec les clients, le partenariat avec les prestataires et la cohérence avec les équipes.  Prochaines étapes : la mise en place d’audits dans les destinations, l’accueil de nouveaux membres et le développement d’actions collectives à travers une mutualisation des bonnes pratiques, dans le cadre de l’année internationale du tourisme durable pour le développement et de la journée mondiale pour un tourisme responsable le 2 juin prochain…

La Clef verte souhaite évoluer vers de nouveaux critères axés sur la RSE et la restauration responsable.

Le label international Clef Verte accompagne depuis 1998, en France, les professionnels de l’hébergement et de la restauration sur les critères de gestion environnementale : gestion de l’eau, des déchets, de l’énergie, achats responsable, sensibilisation des équipes et des clients… Régulièrement révisés, ces critères sont définis par le comité de pilotage international et appliqués dans les 53 pays du réseau Green Key avec des adaptations nationales. En 2017, le référentiel Clef Verte intègre de nouveaux critères portant sur la RSE (parité, ancrage territorial, emploi local…) et sur l’alimentation (provenance des produits, saisonnalité, réduction des produits carnés, gaspillage alimentaire…). L’objectif est d’amener les professionnels à élargir leur démarche et à se saisir progressivement de ces nouveaux enjeux.

———— ALLER PLUS LOIN —————-

ATES : www.tourismesolidaire.org/

ATR : www.tourisme-responsable.org

Clef Verte : www.laclefverte.org/palmare-s-clef-verte-2017

 


En 2017 de nombreux labels du tourisme durable évoluent… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Costa Rica Découverte : histoire d’une passion partagée… Venus passer des vacances au Costa Rica, Anne et Pierre Jolivet tombent amoureux fous de ce pays aux multiples visages où la nature est reine....

Et si la réponse au changement climatique venait des îles ? Les îles, laboratoire du changement climatique ? Avec l’augmentation des gaz à effet de serre (GES), atolls et terres des tropiques sont chaque jour...

10 raisons d'agir pour un tourisme responsable en 2017 Avec l’année internationale du tourisme durable pour le développement en 2017, il s’agit de sortir de la niche de l'écotourisme et de populariser les bonnes...

Ecomobilité touristique en Baie de Somme : l’opération BaieMobile prend de l’ampleur Fleuron de la Picardie Maritime, classée au rang « des plus belles baies du monde » et détentrice du Label Grand Site de...

Quiz Un Voyage Responsable - Les réponses aux questions sur l'écotourisme Ecotourisme - Les réponses du Quiz Un Voyage Responsable sur l'écotourisme...

Découvrir les Gorges de l’Ardèche autrement… Site emblématique du département, la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche est trop souvent perçue comme un simple lieu de consommation...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda