#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Conférence annuelle néo-zélandaise sur l’écotourisme

| 17 août 2009 • Mis à jour le 17.08.2009 à 17h04
         

Inspiré de l’article paru dans The Nelson Mail le 8 août 2009 
 
Les 5 et 6 août derniers ont eu lieu à Nelson (Nouvelle-Zélande) la conférence annuelle néo-zélandaise sur l’écotourisme qui a vu plus de 120 délégations et intervenants se succédaient à la tribune pour échanger des pratiques responsables du tourisme en Nouvelle-Zélande.

100% Pure New Zealand 

Ce fût également l’occasion pour l’association néo-zélandaise d’écotourisme de fêter les 10 ans de leur slogan national “100% Pure New Zealand” qui a permis à de nombreux visiteurs internationaux de découvrir cette destination située au cœur de l’Océan Pacifique, au Sud-Est de l’Australie. 
 
Alors que le nombre de visiteurs internationaux a doublé entre 1999 et 2009, la volonté de proposer un tourisme responsable, respectueux du patrimoine naturel exceptionnel dont est doté le pays et des communautés autochtones présentes, a toujours fait parti de la politique nationale.

toourisme responsable en Nouvelle-ZélandeLe pays a bien senti que la mode du tourisme responsable avait permis au tourisme néo-zélandais de capter une nouvelle clientèle car les touristes souhaitent retrouver aujourd’hui une certaine expérience, une authenticité, une simplicité et une tranquillité durant leurs vacances. Et la Nouvelle-Zélande permet de retrouver toutes ces sensations.
 
Or, la croissance du tourisme dans le pays oblige les professionnels et les autorités a encore plus de vigilances pour respecter le slogan “100% Pure New Zealand” afin que l’ensemble des touristes débarquant dans le pays soient entièrement satisfaits. 

Stratégie nationale du tourisme durable

C’est ainsi que des tours-opérateurs et prestataires spécialisés comme Gap Adventures et Catamaran Sailing and Launch Charters ont dû mettre en place des stratégies et des innovations importantes pour pouvoir continuer à réaliser des prestations respectueuses de l’environnement.
 
L’ensemble de ces engagements a des conséquences plus que positives aujourd’hui avec des territoires sauvages et préservés et une population heureuse de partager cette implication éco-responsable.
 
Le futurologue Ian Yeoman met néanmoins en garde les professionnels du tourisme néo-zélandais par rapport à l’amenuisement des ressources en pétrole sur la planète et la conséquence que cela aura sur le secteur de l’aérien.

Commentaire de SPE Tourism
Ainsi, étant donné que la Nouvelle-Zélande est une île assez éloignée accessible principalement par les airs, l’engagement des professionnels au niveau local ne suffira sûrement pas à contrecarrer les effets du réchauffement climatique et la diminution du trafic aérien qui pourrait en découler…

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Conférence annuelle néo-zélandaise sur l’écotourisme | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Lettre info SPE Tourism 12

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda