logo et baseline voyageons-autrement

DreamVoyager, le blog éco-humaniste de Rodrigo

| 20 décembre 2017 • Mis à jour le 19.02.2018 à 16h49
Thèmatique :  Monde   Portrait 
         

Nous interviewons aujourd’hui Rodrigo, auteur du blog DreamVoyager, dont les magnifiques photos couplées à la forte sensibilité écologique et humaniste, nous ont particulièrement touchés. De par son histoire personnelle et son déracinement à son pays natal, la Colombie, Rodrigo se considère comme un éternel voyageur. Il n’a jamais vraiment su se ré-enraciner ailleurs. Lorsqu’il revient dans son pays d’origine il se sent chez lui sans y être vraiment. Son équilibre il le puise dans l’évasion dont il est éperdument amoureux, et cela au sens large du terme : qu’elle soit artistique, humaine, culinaire, culturel, musicale… Ce photographe du dimanche (parfois du samedi, et même du lundi !) cherche à exposer un autre visage, resplendissant, de la planète.

Rodrigo du blog DreamVoyager

Une anecdote de voyage liée aux problématiques de tourisme durable ?

Rodrigo : “Quand je pense à la Colombie et l’engouement actuel des voyageurs autour ce pays, et cela malgré son histoire, ses problèmes géo-sociaux politiques et les nombreux clichés associés, j’en suis ravi et fier. J’illustrerais la problématique du tourisme durable à travers le cas du “Parque Tayrona”, ce célèbre parc national sur les bords de la mer des caraïbes, juxtaposant les montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta, désigné par l’UNESCO “Réserve Biosphère”.

Cette réserve naturelle est la seule chaîne de montagnes au monde (avec son point culminant à plus de 5000m) se jetant dans la mer et avec une forêt tropicale sur ses flancs. Elle possède donc une richesse incroyable, avec sa faune, sa flore et sa réserve maritime, mais cache aussi une histoire toute particulière, celle de la Ciudad Perdida : citée perdue façonnée et oubliée, bien historique de l’humanité et des Tayronas (grande civilisation indigène au même titre que les Aztèques, Mayas, Incas), qui a traversé le temps et dont leurs descendants se sont ré-appropriés les lieux.

Au Parque Tayrona, vous pouvez dormir dans des eco-lodges, vous prélasser sur de longues plages de sable blanc, où récifs de corail et iguanes accompagneront vos longues après-midi. Des paillotes pourront vous servir des jus de fruits frais préparés à la seconde, devant vous, “a la orden” comme on dit ici.

La Ciudad Perdida dans le Parc National de Tayrona en Colombie

Le Parque Tayrona & la Sierra Nevada de Santa Marta sont donc les cartes postales et vitrines des Caraïbes de la Colombie. Selon certaines sources d’information, ce serait même un exemple en terme de développement touristique responsable (lire par exemple cet article publié récemment par National Geographic). Mais en ayant parlé avec mon ami Adrian, travaillant dans une petite agence d’eco/ethno-tourisme proposant des circuits touristiques autour de la culture indienne. Le tourisme de masse fragilise cet écosystème, ce subtil équilibre entre la nature et les hommes. Beaucoup viennent dans ce lieu magnifique pour profiter du climat et de l’ambiance festive typique qu’il peut exister sur les côtes caraïbes colombiennes sans se préoccuper réellement des enjeux écologiques, oubliant ou ne s’intéressant même pas du tout au patrimoine passé et/ou existant de l’endroit visité.

C’est la problématique du tourisme durable au parque tayrona, ayant un gros potentiel mais qui a du mal à immerger et/ou devient un business comme un autre avec la création de nombreuses agences de tourisme. De plus les colombiens ne s’attendaient pas à un tel engouement et ont eu du mal à “gérer” ce flux de touriste incessant dans cette réserve naturelle & indigène, avec les dérives que l’on peut vite deviner : drogues, alcool en sont le lot quotidien. Triste réalité que j’ai pu constater, en côtoyant un groupe d’étrangers venus dans ce lieu paradisiaque uniquement pour faire la fête. Ce désordre fît naître de vives tensions entre les agences et les communautés indiennes qui manifestèrent leur désaccord, désapprobation de ce businesss florissant, vendant leur service sans prendre en compte les conditions des habitants locaux et le respect qui leur ai dût, devenant une sorte d’attractions pour en faire des photos souvenirs à publier sur Facebook & Instagram…

Les communautés indiennes leur imposent donc maintenant des règles strictes (toujours respectées?) dont je vous invite à prendre connaissance par vous même sur place. Aussi, si vous voulez faire un tour dans cette biosphère incroyable, je vous recommande par exemple ces deux agences de confiance avec qui j’ai lié quelques amitiés : Wiwatour et SiTour Colombia (Agence Ethno/éco tourisme d’Adrian).”

Rodrigo en voyage au Népal à Bakthapur

Ta définition du tourisme responsable ?

Rodrigo : “Je dirais que c’est une adaptation du voyage aux problématiques de notre époque, politico-sociales-économiques et bien sûr environnementales.  Et le tourisme responsable commence par une remise en question perpétuelle de ses choix au quotidien, en les mettant ensuite en confrontation dans un milieu naturel et/ou avec un groupe d’hommes au cours d’un voyage, et cela afin de trouver un équilibre entre nous et les autres, autour du même objectif : la préservation de la planète.”

“Le tourisme responsable doit s’imposer comme le nouveau modèle touristique par excellence.”

Et à travers ton rôle de blogueur-voyageur ?

“Nous Backpackers, la planète, nous sommes les premiers à l’aimer et je pense que nous devons être les premiers à la protéger.”

D’autres blogs de voyage à nous recommander ?

  • Je placerais en numéro 1 : tous les blogs de voyage de la gente féminine voyageant seule ou entre copines autour du monde, prouvant que l’on peut être une femme et que l’on peut voyager en autonomie ! Girl Power ! Par exemple : Le Monde dans ma Valise,  Les Aventureuses – mère et fille,.
  • Mister Anywhere, c’est surtout son dynamisme, sa simplicité, son sens de l’humour qui fait que j’aime suivre ses nombreuses aventures.
  • Sur la Route de Potiron,  une famille qui a tout claqué pour acheter un van et faire un tour de la méditerranée et rencontrer/participer à des projets humains écologiques, ils viennent de publier leur livre!
  • Carnets de Traverse, plus besoin de les présenter, ils sont très connus! Ce qui me marque chez eux c’est l’esthétisme et cette recherche sans relâche de la beauté de la planète à travers leur photos. Un exemple à suivre en tant que photographe.

Un grand merci à Rodrigo !

———— ALLER + LOIN ————

Lien du blog de voyage de Rodrigo : www.dreamvoyager.fr
Pour le suivre sur les réseaux sociaux : FacebookInstagram


DreamVoyager, le blog éco-humaniste de Rodrigo | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin est journaliste pour voyageons-autrement, elle propose aussi ses services en communication digitale pour les professionnels du tourisme engagés dans une démarche responsable. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. De 2014 à 2016 elle a voyagé à travers 16 pays d'Amérique Latine troquant ses compétences en marketing pour le gite et le couvert. Elle en a profité pour réaliser de courtes vidéos sur les bonnes pratiques pour un tourisme plus durable qu'elle a publié sur la plateforme collaborative Hopineo.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Une réponse à DreamVoyager, le blog éco-humaniste de Rodrigo

  1. caroline a commenté:

    Merci Rodrigo pour ton soutien à la cause féminine lol . Oui, on a de la chance, nous aussi on peut découvrir notre belle planète et participer à en montrer toutes les personnes , les lieux, les cultures, les paysages extraordinaires dont elle regorge. J’aime beaucoup le message que tu portes à travers “dreamvoyager”. Je te rejoins tout à fait sur la prise de conscience de la préservation de ce terrain de jeu que le backpackeur affectionne tant. Qui est avant tout une terre que l’on nous prête. Une source de richesses pour ses habitant. Que l’on doit nous aussi cultiver et respecter. Voyager en étant éduquer au voyage ou au moins en prenant soin d’apprendre en chemin, je crois que c’est très important pour le transcender. Je vais de ce pas m’abonner à ta page, pour suivre tes projets :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

À la ville comme en vacances, vers la fin de la voiture personnelle ? Pour lutter contre la pollution de l'air, le réchauffement climatique et offrir un cadre de vie plus agréable à leurs concitoyens, de nombreux...

Curieux de Nature ? Un évènement éco-responsable - Semaine de la biodiversité dans les Hautes-Alpes Curieux de Nature ? Un évènement éco-responsable ! Semaine de la biodiversité dans les Hautes-Alpes...

Larguez les amarres avec Sandrine Mercier et Michel Fonovich ! Pourquoi ne pas partir autour du monde ? Impossible ? Pas forcément. Ils sont 32 à l’avoir fait et à vous le raconter grâce à la plume habile de deux...

L’Inde à pied : A la rencontre des populations locales Alexandre Rousselle est un ancien cadre dirigeant qui a décidé, il y a 3 ans maintenant, de changer radicalement de vie et de consacrer son temps au voyage...

Accueil paysan Ile-de-France > Seine-et-Marne Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Seine-et-Marne...

Proposition de stages Le Groupe Idcroisé, éditeur des portails consom-acteur.com, voyageons-autrement.com... propose un stage en rédaction de contenus / SEOMissions proposées :Rédaction de contenus, mises à jourAssistance...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Les Blogs Voyages

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda