#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

La demande touristique durable

| 20 août 2010 • Mis à jour le 20.08.2010 à 13h15
         

atout france Comprendre les clientèles

Les termes “tourisme durable” et “tourisme responsable” commencent à être connus ou reconnus du public. Le secteur du tourisme doit donc en tenir compte.
Lors de la journée technique, Béatrice ROYAUX, directrice associée de GMV Conseil, Agence de Conseil et Etudes marketing, a proposé une présentation des éco-clientèles.

Elle est revenue notamment sur :
– la connaissance, la sensibilité et l’adhésion en matière de tourisme durable ;
– les freins et motivations pour consommer du tourisme durable ;
– la segmentation des clientèles sur les marchés français, britannique et allemand à partir des comportements et attitudes.

Orientations :
Béatrice ROYAUX évoquera notamment les pratiques des clientèles et le chemin à parcourir pour passer d’une sensibilité au durable à un acte de consommation. Elle reviendra, en ce qui concerne les freins, sur une méconnaissance du concept, le manque d’offre accessible et identifiable, la peur de l’habillage marketing ou « green washing » et l’assimilation du concept de durable à une contrainte. Elle reviendra sur les motivations à la consommation et notamment l’implication dans une logique durable, avec les motivations collectives d’une part, et les motivations individuelles d’autre part.

Béatrice ROYAUX évoquera les mesures envisagées en terme de stratégie touristique afin de promouvoir le durable :
– Mettre en place une nécessaire pédagogie, faire le lien entre « plaisir des vacances » et « tourisme durable », offrir des garanties pour contrer le sentiment de green-washing
– Développer les avantages annexes au durable comme la découverte et l’enrichissement personnel, la valeur d’expériences à vivre, l’apport bien-être et santé, l’aspect social, les retombées locales…
– Positionnement / prix des produits

Enfin, Béatrice ROYAUX présentera une segmentation des clientèles française, allemande et britannique à partir des comportements et attitudes.
Celle-ci permet de dégager 7 groupes :

– Les « Ethic Yuppies » : 88% des Britanniques venant en France
– Les « Avertis » (73% des Allemands venant en France)
– Les « Enthousiastes » (29% des Français)
– Les « Curieux » (28% des Français)
– Les « Emergeants » (13% des Français + 11% des allemands + 3% des Britanniques)
– Les « Attentistes Ethiques » (10% des Britanniques venant en France)
– Les « Attentistes Verts » (17% des Français + 13% des Allemands)

Profil détaillé des éco-consommateurs

Le profil détaillé de ces éco-consommateurs sera explicité et repris dans la publication à venir en juillet : Sensibilité des clientèles au développement durable
– Coll. Ingénierie et Développement – Mini-guide – 25 €

D’ores et déjà, on peut dire que cette décomposition en 7 groupes fait apparaitre 3 grandes masses :
– Des personnes sensibilisées au développement durable qui représentent une très forte majorité des populations visées (3/4 environ) fortement clivées par leur nationalité ;
– Un groupe de jeunes européens aux comportements transnationaux (1 personne interrogées sur 10) pas encore fortement sensibilisés au tourisme durable mais ayant intégré des comportements de développement durable dans la vie de tous les jours. Ils constituent l’avenir et préfigurent déjà une consommation de type européenne ou occidentale avec des différences moins marquées entre les nationalités ;
– Des attentistes (environ une personne sur 6 interrogées) plus âgés et plus distants mais pas franchement hostiles avec un clivage par nationalités qui suit celui des sensibilisés.

Focus sur le marché néerlandais du tourisme responsable

Corinne LESPINASSE-TARABA, sous-directrice ingénierie ATOUT FRANCE, présentera l’image des destinations durables vue par différentes nationalités, ainsi que les perceptions et dualités du tourisme responsable, puis présentera le profil de l’éco-clientèle néerlandaise, les engagements des tour-opérateurs et agences de voyages. Elle explicitera le concept de travel life et décrira quelques uns des avantages que représente le tourisme responsable pour les hébergeurs.

Des professionnels du tourisme s’exprimeront sur la prise en compte du tourisme durable dans leurs activités:
– l’agence Voyages.sncf.com
– le tour opérateur allemand : France Ecotours
– l’hôtel « Fouquet’s Barrière »
– l’hôtel « Les Orangeries » à Lussac-les-Châteaux, dans la Vienne, premier hôtel éco-labellisé de France
– la station de La Bresse, dans les Vosges
– le ministère en charge de l’écologie, partenaire d’ATOUT FRANCE

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


La demande touristique durable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

les éco-clientèles

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda