logo et baseline voyageons-autrement
séjours et de loisirs dans le domaine du tourisme responsable et durable

Allibert et les filiales locales, l’exemple de Madère

| 9 février 2012 • Mis à jour le 29.02.2012 à 20h13
         

Fin 2011, Allibert Trekking s’est retrouvé confronté à la cessation d’activité de son prestataire  madérien. Cependant, hors de question pour le Tour Opérateur Isérois de tirer un trait sur 10 années de collaboration et de prendre le risque de perdre une équipe et son savoir-faire. La solution ? Créer une filiale locale, un mode de fonctionnement gagnant-gagnant qui a déjà fait ses preuves.

Anouk, guide et membre de l'équipe madérienne

Après dix années de collaboration avec une agence locale de Madère, Allibert Trekking s’est retrouvé face à un dilemme suite à la cessation d’activité de son agence réceptive. Mais le Tour Opérateur a développé depuis 2001 un mode de fonctionnement unique en son genre qu’il pratique aux quatre coins du globe. La création de filiales locales, où investissements, pertes et bénéfices sont partagés.

Une stratégie gagnant-gagnant

Le modèle se veut différent, “il ne s’agit pas d’imposer un rapport de pur business en mettant la pression sur le partenaire sur place, mais bien de créer un projet commun, en s’adaptant aux capacités locales et en apportant les compétences complémentaires” précise Michel Vibert, directeur du développement des filiales locales chez Allibert Trekking.

Ce mode de fonctionnement est mis en place dans une dizaine de destinations incontournables, permettant à Allibert de mieux gérer le fonctionnement local de ces réceptifs. “Une de nos principales priorités est de pouvoir plus facilement faire passer des messages auprès de nos partenaires locaux”, ce qui permet d’avoir son mot à dire sur des méthodes qui seraient jugées inappropriées ou ne répondant pas aux engagements de l’enseigne.

L’exemple de Madère

A Madère, Nubélia était en charge de la partie aventure au sein de l’agence locale avec laquelle travaillait Allibert Trekking. Fière de la richesse de son île et passionnée par la randonnée, Nubélia connait comme sa poche le moindre kilomètre de Levada : “Mes grands parents ont participé à la construction de ces levadas”. Lorsque son employeur a mis la clé sous la porte, elle s’est naturellement tournée vers Allibert pour trouver une alternative.

Après plusieurs jours de travail dans les bureaux de Chapareillan, le projet avance bien et tout sera mis en place pour recevoir les premiers clients dès ce printemps. En 2012, l’équipe locale pourra ainsi maintenir son activité, même si les modes de fonctionnement sont amenés à évoluer. “Nous souhaitons nous inscrire dans une démarche de développement local, en travaillant par exemple avec les chauffeurs des localités visitées et ainsi éviter de faire traverser l’île à un minibus vide” précise Nubélia Vieira.

Au regard des autres filiales locales développées par le TO, il ne fait aucun doute sur la réussite et la pérennité du projet Madérien. Pour chaque projet, l’objectif d’Allibert est de consolider l’activité de ses filiales en diversifiant ses modes de commercialisation. “C’est la raison pour laquelle nous les poussons au développement de la vente directe, ce qui nous permet aussi de toucher un public qui souhaite organiser son séjour directement avec une agence locale” conclut Michel Vibert.

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER

Partir à Madère avec Allibert Trekking

L’île aux fleurs en liberté
Jadrim Do Mar, Madère en hiver
L’intégrale de Madère


Allibert et les filiales locales, l’exemple de Madère | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sebastien Repeto

Fondateur de l’Agence Social Media My Destination, Sébastien est avant tout un passionné de voyage.


FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Sur les sentiers de Madère (Vidéo) Au large du Maroc, il est un coin de paradis au passé volcanique que tout randonneur se doit de parcourir dans sa vie. Avec ses 2000 km  de sentiers (!), Madère, île principale...

Madère, destination randonnée L’île de Madère est un petit paradis préservé, une sorte d'endroit secret qui se transmet entre initiés recherchant la destination nature par excellence. Administrativement portugaise...

Allibert et les filiales locales, l'exemple de Madère Fin 2011, Allibert Trekking s'est retrouvé confronté à la cessation d'activité de son prestataire  madérien. Cependant, hors de question pour le Tour Opérateur...

Portugal Capitale : Lisbonne Langue : Portugais Religion principale : catholique Institutions politiques : République parlementaire Le Portugal se situe à l'ouest de la péninsule ibérique. Il est le pays le plus...

Rencontre avec Laurent Bourdenet, directeur de Chamina [caption id="attachment_36945" align="alignleft" width="121"] Laurent Bourdenet@Chamina[/caption] Depuis 40 ans, Chamina trace son « chemin », son « chamina »...

Hommage à Pascal LLuch Notre ami Pascal Lluch, Accompagnateur en Montagne chevronné, et guide de tourisme d’aventure réputé, a perdu la vie sur l’ile de Santo Antao (Cap vert) le 28 novembre après-midi. Voici...

Vous êtes dans le dossier

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda