logo et baseline voyageons-autrement

L’actualité du tourisme durable commentée par SPE Tourism #9

| 23 juillet 2009 • Mis à jour le 21.08.2011 à 17h01
         

Réflexions pour changer le monde du tourisme…

Caravane Solidaire en Afrique - Documentaire sur le tourisme responsable et solidaire
Deux visions s’opposent quand il s’agit de faire évoluer les mœurs dans le milieu des agences de voyages, des réceptifs , des hôteliers ou des associations.
Tout d’abord, il s’agirait de sensibiliser les voyageurs, les consommateurs… c’est-à-dire la demande d’un point de vue marketing. Organisation de salons Grand Public comme “Partir Autrement“, outils de sensibilisation comme le “Green Passeport” réalisé par le PNUE ou encore films documentaires expliquant au public ce qu’est le tourisme solidaire, ce qu’est le tourisme responsable ou encore l’écotourisme.

L’intérêt est de clarifier le discours pour le consommateur se transforme en consom’acteur quand il s’agit de décider de son prochain séjour touristique. Ainsi, par cette voie de démocratisation du voyage responsable, chacun des touristes deviendra un  acteur de lobbying pour convaincre les professionnels du tourisme de s’engager dans une politique de tourisme responsable…
Puis, il y a la vision plus directe, c’est-à-dire de tenter de convaincre directement les professionnels et les dirigeants du tourisme à l’intérêt de mettre en place et de pratiquer un tourisme plus responsable. Bien entendu, pour les convaincre, il s’agira de trouver les bons arguments, souvent économique afin de rentrer dans une vision d’économie positive comme on peut le voir actuellement avec le développement des énergies renouvelables ou encore de l’agriculture biologique.Journée mondiale du Tourisme Responsable 2009

Cette sensibilisation de la demande est le point de vue de la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable qui va s’apprêter à organiser la 3ème édition de la Journée Mondiale du Tourisme Responsablele 2 juin prochain. Objectifs : informer et convaincre les hauts dirigeants touristiques de l’intérêt d’intégrer la problématique des ressources en eau dans tout projet de développement touristique.
C’est également le point de vue de Christian Brodhag, directeur de recherche à l’école des mines de Saint-Etienne (EMSE), qui est récemment intervenu auprès de la Commission Développement Durable de l’ONU : “Je suis convaincu qu’on ne fera pas changer les modes de consommation et de production par la seule implication des états“.

Edito de Guillaume CROMER,
fondateur de
SPE Tourism.

Pour télécharger et s’abonner à la newsletter

La lettre d’infos de SPE-Tourism : www.spetourism.com


L’actualité du tourisme durable commentée par SPE Tourism #9 | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Lettre info SPE Tourism 9

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda