#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

10 raisons d’agir pour un tourisme responsable en 2017

Les Nations Unies avaient déjà « consacré » le tourisme à deux reprises. La première fois en 1967, 20 ans après la deuxième guerre mondiale et la création de l’ONU, avec comme slogan « tourisme passeport pour la paix ». La deuxième fois en 2002, année internationale de l’écotourisme, la même année que le sommet de la Terre de Jonnahesbourg, où le tourisme avait enfin été considéré comme un outil au service du développement durable. Avec l’année internationale du tourisme durable pour le développement en 2017, il s’agit de sortir de la niche de l’écotourisme et de populariser les bonnes pratiques du tourisme responsable tant auprès du grand public que des professionnels.


Les raisons d’agir sont multiples en 2017 . En voici (au moins) dix.

1/ Si l’ONU a déclaré 2017 année internationale du tourisme durable pour le développement, ce n’est pas tout à fait un hasard. Le tourisme responsable apparaît dans un nombre croissant de stratégies de destinations et de réglementations (promotion au Maroc, écotaxe aux Baléares, structuration de l’offre en Bretagne, labellisation au Costa Rica, etc.). En France, c’est l’association des Acteurs du Tourisme Durable (ATD) qui coordonne l’année internationale du tourisme durable pour le développement.

2/ Les médias sont chaque jour plus nombreux à faire des sujets sur le tourisme responsable et à trouver intéressant de dresser le portrait des acteurs du tourisme durable. Des plateformes spécialisées comme Voyageons-Autrement.Com jusqu’aux grandes chaînes (TV5 Monde, LCI, BFM, France Info) et la presse (la Le Monde, La Croix, Géo, A/R Magazine), la couverture médiatique est de plus en plus intense.

3/ Une société et des salariés en quête de sens comme l’illustre le succès de films comme « Demain, un nouveau monde en marche » qui a le mérite de porter un message d’espoir, de proposer des solutions concrètes sans culpabiliser, comme souhaite le faire ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) dans l’univers du voyage et ATD, dans le champ plus large du tourisme.

4/ De meilleures performances économiques, à travers une réduction des coûts tels que les factures énergétiques, une réflexion sur les impacts et la mobilisation de nombreuses parties prenantes.

5/ Des clients sensibles, comme le démontre la récente étude menée par ATR auprès de 6500 prospects et clients de ses membres qui indique que près d’un tiers des voyageurs font du tourisme responsable un critère déterminant et qu’ils sont 60% à penser que le tourisme responsable est un critère que devraient intégrer tous les professionnels du voyage.

6/ Des comités d’entreprises captifs comme un grand nombre prescripteurs de voyages qui cherchent à adopter des politiques d’achats responsables.

7/ Des prestataires déjà engagés et prêts à travailler ensemble avec les voyagistes pour améliorer la qualité et valoriser leur engagement, à l’image des nombreux hôtels engagés dans des démarches de développement durable.

8/ Une reconnaissance internationale des labels, harmonisés par le le Conseil Mondial du Tourisme Durable qui coordonne la mise en place de critères universels.

9/ Des réseaux professionnels et ouverts qui proposent d’agir ensemble et de structurer les engagements dans le tourisme durable pour mieux les partager, à l’image d’ATR pour les opérateurs de voyage qui souhaitent faire reconnaître leur engagement et ATD, union interprofessionnelle qui regroupe une grande diversité d’acteurs tels que des bureaux d’études, des hôtels, des offices de tourisme, etc.

10/ De nombreux acteurs pionniers qui montrent la voie et se réunissent au sein d’association comme ATD (déjà plus de 100 membres dont ATR, ATES, le CRT Bretagne, VVF, le groupe Barrière, Pierre & Vacances Center Parcs, ID Tourisme, Solar Hôtel, A/R Magazine, etc.) et ATR (label des opérateurs de voyages responsables qui font la démonstration de leur engagement et le font contrôler par Ecocert).


10 raisons d’agir pour un tourisme responsable en 2017 | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Julien Buot
Auteur d’un rapport du Conseil National du Tourisme sur l’éthique en 2001, dans le prolongement de l’adoption du code mondial d’éthique du tourisme par l’Organisation Mondiale du Tourisme en 1999. J'ai été coordinateur de l’Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire de 2008 à 2013, et dirige ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) depuis 2014. J'ai également co-organisé la journée mondiale pour un tourisme responsable de 2008 à 2015. En tant que secrétaire de l’association des Acteurs du Tourisme Durable, je participe à la coordination en France de l’année internationale du tourisme durable pour le développement.
Facebook

Les 5 derniers articles de Julien Buot

Voir tous les articles de

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Voyag’acteur : quand la Fraternité rencontre son tour-opérateur ! Ce voyage a pour but de faire ressentir et vivre « in situ » l’amour pour l’Algérie et particulièrement pour Alger que Camus éprouvait et qu’il...

Sauvons les dernières tortues marines ! Tortues marines, la grande odyssée », Robert Calcagno, le directeur de l’Institut Océanographique de Monaco et de la Maison des Océans à Paris nous explique pourquoi, après...

Le changement climatique entre à l’école ! l’OCE, un Office for Climate Education chargé de promouvoir et développer l’éducation au changement climatique. Rencontre avec celui qui est désormais le délégué général...

bynativ, le voyage en direct pour dénicher les pépites de l’ailleurs ! Depuis sept ans déjà, bynativ propose sur son site des voyages en direct avec des partenaires locaux où l’expérience humaine est au cœur...

Amy Carter, Guludo ou le rêve d'une "social entrepreneur" au Mozambique Amy Carter-James fait partie de ces social entrepreneurs dont les yeux brillent quand ils évoquent leur projet pour changer le monde. [caption...

10 raisons d'agir pour un tourisme responsable en 2017 Avec l’année internationale du tourisme durable pour le développement en 2017, il s’agit de sortir de la niche de l'écotourisme et de populariser les bonnes...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda